•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sorcières des temps modernes en Alberta

Dessin d'une sorcière qui tient son balai, debout devant la pleine lune.

Elles n'ont pas la peau verte ni de chapeau pointu, les sorcières modernes sont différentes de ce qu'on imagine.

Photo : iStock

Radio-Canada

Elles n'ont pas la peau verte ni de chapeau pointu, les sorcières modernes sont différentes des représentations classiques de l'Halloween : des Albertaines se présentent en tant que sorcières toute l'année et espèrent démystifier la sorcellerie.

Paige Thompson est une sorcière de Calgary qui, en bonne sorcière, utilise de drôles d'ingrédients lorsqu'elle pratique la sorcellerie. J'ai tout ici, des cornes, des coquillages, des plumes, des pieds de crocodiles…, dit-elle.

S’il est bien question de magie et de sorcellerie, son balai, lui, ne vole pas, mais peut balayer l'énergie négative. Il y a des sorts d'argent, des sorts de fertilité ou des rituels de protection, énumère-t-elle, mais au risque de décevoir rien n'apparaît comme par magie. Il s'agit de définir son intention et ensuite de rechercher des signes.

Lynnzee Jackson a créé un groupe Facebook, l'Association des Sorcières de l'Alberta qui compte 1300 membres.

On utilise le mot magie pour exprimer les manifestations, des transferts d'énergie. Quand vous marchez en forêt et que vous trouvez une plume, vous vous dites "waouh" c'est beau, et bien c'est de la magie ! Ça a un sens, c'est une conversation entre vous et l'univers.

Lynnzee Jackson, sorcière albertaine

Entre elles, ces sorcières albertaines discutent des animaux, de l'histoire, des anges et démons, de recettes de cuisine, de leur groupe de lecture... De quoi faire sourire beaucoup de monde, mais pour Lynnzee Jackson, comme souvent lorsque l'on aborde le paranormal, le scepticisme de certains est dû au manque de connaissance dans le domaine.

Je pense que si les gens prenaient le temps de faire des recherches et se plonger dedans pour voir la sorcellerie d'un regard différent, bien plus de gens y croiraient, affirme-t-elle. Elle explique que la réalité des sorcières est bien plus spirituelle et moins effrayante que les gens ne le pensent.

D'après les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !