•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mises en échec seront interdites dans la OHL la saison prochaine

Un joueur d'une équipe de la OHL met en échec un adversaire.

Les joueurs ne pourront plus distribuer de mises en échec dans la OHL l'an prochain (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Les joueurs de hockey qui prendront part à la prochaine saison dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) ne pourront pas distribuer la moindre mise en échec, sur ordre de la ministre du Sport de la province, Lisa MacLeod.

Mme MacLeod ne fera pas marche arrière. Elle a réitéré lors d'une conférence de presse virtuelle, vendredi, que tout contact physique intentionnel sera interdit dans l'OHL en 2021.

Je ne vois pas comment cela peut être possible (dans les circonstances), a-t-elle précisé.

La OHL devra modifier sa façon de jouer d'ici à ce que nous ayons un vaccin ou qu'au moins la santé publique nous assure que nous sommes parvenus à limiter la propagation de la COVID-19.

En prenant de telles mesures, la députée de Nepean espère aussi que les formations de la Ligue de hockey de l'Ontario sauront éviter le sort qu'ont connu certaines équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec et des Maritimes, avec l'apparition de nombreux cas de COVID-19 au bout de quelques semaines d'activités.

C'était devenu essentiel (de les interdire) pour tenter d'enrayer la propagation du virus.

Lisa MacLeod, ministre du Sport en Ontario
Deux joueurs de hockey d'équipes adverses entrent en collision.

Au Québec, des cas de COVID-19 ont notamment été recensés chez l'Armada de Blainville-Boisbriand et le Phoenix de Sherbrooke.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Pas de place aux négociations

Interpellée par des voix dissidentes sur les médias sociaux, la ministre MacLeod a martelé son message sur Twitter, en soirée.

Alors que nous travaillons avec la ligue pour assurer un retour au jeu sécuritaire, nous ne négocierons pas quant aux mesures prescrites par la santé publique, a-t-elle écrit.

Elle a aussi ajouté que ce n'est pas une décision du ministère, c'est une décision liée à la santé.

Mme MacLeod dit surtout vouloir appliquer les mêmes règles à tous les sports de contacts pratiqués à haut niveau.

Il faut être conséquents. Nous avons banni les contacts dans les sports de combat en Ontario. Il faut faire de même partout. Pas juste dans la OHL, pas dans le hockey en général, mais dans tous les sport, a-t-elle ajouté lors d'un entretien suivant son allocution à l'Empire Club of Canada, à Toronto.

La OHL a annoncé, jeudi, qu'elle disputerait une saison écourtée de 40 matchs à compter du 4 février prochain. Dans son communiqué de presse, la ligue n'a toutefois pas fait mention des directives de la ministre du Sport de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !