•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'identité des acheteurs anonymes des églises dévoilée

  L'église de Notre-Dame-des-Sept-Allégresses sur le boulevard Saint-Maurice, à Trois-Rivières.

L'église de Notre-Dame-des-Sept-Allégresses sur le boulevard Saint-Maurice, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Maintenant que les documents liés aux transactions sont publiés au registre foncier, Radio-Canada a pu confirmer l’identité des acheteurs de 3 des 4 églises qui ont souhaité jusqu’ici garder l’anonymat. Les montants des transactions figurent aussi dans les dossiers.

Les documents révèlent que l'acheteur est une compagnie à numéro. Une recherche au registre des entreprises nous apprend que la compagnie 9426-7440 Québec inc. a été constituée 10 jours avant la transaction. Ses administrateurs sont Sébastien Manseau, Olivier Nolin, Réjean Nolin, Norbert Levasseur et Kevin Dauphinais.

Réjean et Olivier Nolin, anciennement propriétaires de Trévi Trois-Rivières, sont maintenant propriétaires de Motosport Mauricie Bois-Franc et Nordikmotor. Quant à Norbert Levasseur, il est un homme d'affaires bien connu au Centre-du-Québec et en Estrie.

Leur président Sébastien Manseau est promoteur immobilier. Il travaille avec Kevin Dauphinais, lui-même propriétaire de Pyrrhotite Expert.

Les transactions pour trois des quatre églises ont été conclues le 22 octobre. La transaction concernant l'église Jean-XXIII n'a pas encore été officialisée, mais la même compagnie s’en porte acquéreur.

Montant des transactions:

  • Église Saint-Jean-de-Bréboeuf 650 000 $
  • Église Sainte-Marguerite 550 000 $
  • Église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses 150 000 $

Une semaine houleuse

Ça fait une semaine qu'on est propriétaire et déjà je suis déjà brûlé, vidé, soupire le président de la compagnie, Sébastien Manseau. L’entrepreneur est excédé par la tournure des événements entourant la transaction. Il raconte avoir reçu des messages haineux et des graffitis sont apparus sur les églises.

On a tous des familles et on ne voulait pas que ça en vienne là.

Sébastien Manseau, président de 9426-7440 Québec inc.

S'il avoue qu'il aurait préféré rester anonyme pour le moment, il souhaite maintenant rassurer la population sur leur volonté de bien faire les choses. Il rappelle que les partenaires ont grandi à Trois-Rivières. Il assure comprendre les réticences des citoyens devant la démolition des églises. Éventuellement, même si c’était pas nous, quelqu’un va le faire, estime le promoteur.

Ce qu'on veut, c'est que la population sache qu'on va faire de quoi de bien, qu'on tente de faire de quoi de bien, si on réussit sans se faire mettre des bâtons dans les roues, ajoute M. Manseau. À titre d'exemple, il cite le projet de logements sociaux qu'ils souhaitent réaliser sur le site de l'église Sainte-Marguerite.

La transaction pour l’achat de l’église Jean-XXIII devrait être complétée au cours des prochains jours. Les organismes délogés des autres églises pourront y être relocalisés gratuitement en attendant qu'un projet s'y installe, assurent les promoteurs. Ceux-ci avouent qu'obtenir l'autorisation de démolir une église est plus complexe qu'anticipé, mais ils entendent collaborer avec la Ville pour aller de l'avant dans le respect des règles en vigueur.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !