•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux cas de COVID-19 et avis d’exposition au virus en Nouvelle-Écosse

Une agente de bord vue de dos, debout entre les rangées de siège d'un avion de ligne.

La Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse prévient d’un risque d’exposition au coronavirus sur deux vols récents vers Halifax.

Photo : Getty Images / Mutlu Kurtbas

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse annonce vendredi la découverte de deux nouveaux cas de COVID-19 dans le nord de la province.

Ils sont liés à des voyages à l’extérieur du Canada atlantique, précise le gouvernement.

Un des deux individus déclarés positifs s’était placé en isolement avant son diagnostic, dès son retour en Nouvelle-Écosse, comme le demandent les responsables de santé publique.

En revanche, l’autre personne ne s’était pas isolée, car elle n’avait pas à le faire, une disposition de la Loi sur la protection de la santé lui conférant une exemption. Cette personne s’est cependant placée en quarantaine dès l’apparition de symptômes de la maladie causée par le coronavirus, indique le gouvernement provincial.

Il y avait vendredi six cas actifs connus de COVID-19 en Nouvelle-Écosse.

Près d’un millier de tests de dépistage ont été effectués la veille dans la province.

Possible exposition au coronavirus dans deux avions

La Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse prévient vendredi d’un risque d’exposition au coronavirus pour les passagers de deux vols récents vers Halifax.

Sur le vol 7488 d’Air Canada parti de Montréal le 25 octobre à 19 h 15 pour se poser à Halifax à 21 h 50, les passagers des sièges D, E et F des rangées 21 à 27 sont les plus à risque d’avoir été en contact avec un individu déclaré positif à la COVID-19.

On leur demande de surveiller l’apparition de symptômes d’ici le 8 novembre.

Sur le vol 622 d’Air Canada parti de Toronto le 26 octobre à 18 h 40 pour se poser à Halifax à 21 h 40, on signale qu’une personne ayant été subséquemment déclarée positive à la COVID-19 s’est promenée dans l’avion. Par conséquent, la Régie de la santé demande à tous les passagers de ce vol de surveiller l’apparition de symptômes jusqu’au 10 novembre.

Le public peut toujours communiquer avec le 811, la ligne téléphonique de santé, pour obtenir les conseils et les directives d’une infirmière praticienne.

L’état d’urgence une fois de plus prolongé

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a prolongé vendredi l’état d’urgence jusqu’au 15 novembre à midi.

L’état d’urgence doit être renouvelé toutes les deux semaines.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.