•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gyms ouverts : deux propriétaires mis à l’amende

Le gym Olympe, à Québec

Le gym Olympe, à Québec

Photo : Gym Olympe

Félix Morrissette-Beaulieu

Après avoir ouvert leurs portes malgré l’interdiction de la santé publique, des propriétaires de gym de Québec et de Thetford Mines ont été mis à l’amende dans les 24 dernières heures.

À Québec, le gym Olympe, sur le boulevard Hamel, a reçu la visite des policiers à trois reprises cette semaine.

Le propriétaire, Marc-Antoine Grodin, précise qu'il accueillait des clients sans interruption depuis le mois de mars.

Pour l’instant, je vais mettre ça sur le hold. Personne ne va venir toucher aux machines, mais mon bureau sera ouvert, a confié l’entrepreneur qui souhaite continuer de suivre ses clients.

Deux de ses clients étaient sur place vendredi lors de la visite des policiers. Ils ont également reçu un constat d’infraction, selon le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec, Étienne Doyon.

À la suite de l’intervention, trois constats ont été émis et les policiers ont quitté par la suite.

Étienne Doyon, Service de police de la Ville de Québec

Marc-Antoine Grodin demande au gouvernement d’aider les entrepreneurs et d’autoriser la réouverture des gyms.

Il salue le travail des policiers et leur courtoisie lors de leur visite.

Autre constat

François Madore avait lui aussi ouvert son gym, le Maxi-Gym Thetford, jeudi, malgré les restrictions.

Les policiers lui ont remis un constat d’infraction d’environ 1 500 $ avec les frais, jeudi soir, qu’il entend contester.

M. Madore réaffirme que la santé mentale et physique de ses clients est en déclin en raison de la fermeture des centres d'entraînement.

Il laissera son commerce fermé jusqu’à nouvel ordre. Je vais laisser décanter ce qui s’est produit. J’ai été vraiment surpris. Ça l’a eu un plus grand effet que ce que j’aurais pu croire, conclut M. Madore.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !