•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 millions pour se tricoter un hiver à la Ville de Québec

La Ville annonce aussi la reprise des bains libres dans les piscines et la bonification des séances de patinage.

Maquette d'une place éphémère installée sur la Place d'Youville, avec un feu pour se réchauffer, des bancs et une petite boutique

La Ville revient avec ses stations chaleureuses au centre-ville et dans Saint-Roch.

Photo : Office du tourisme de Québec

Le maire Régis Labeaume précise son désir de s’attaquer à la morosité du mois de novembre en temps de pandémie et annonce une pléiade d’activités pour « se tricoter un hiver ». La dépense représente 3,1 millions de dollars qui proviennent du budget dédié à la crise sanitaire.

Ce montant permettra d'organiser de nombreuses activités. Le gouvernement provincial y collabore dans le cadre de l'entente de développement culturel.

Le budget annoncé inclut également une somme d'un million de dollars pour l'achat de décorations de Noël. L'idée du maire Labeaume, présentée dans une vidéo sur Facebook, d'illuminer le mois de novembre se concrétise donc, et les Sociétés de développement commercial sont impliquées dans le projet.

Du même coup, la Ville de Québec redonne accès aux bains libres dans les piscines intérieures municipales dès le 6 novembre. Les plages horaires seront bonifiées. L’offre de séances de patinage, de soccer et de multisport libres sera aussi doublée dès samedi.

Toutes ces activités devront, bien entendu, respecter les consignes sanitaires. D’autres conditions devront aussi être appliquées et les vestiaires seront inutilisables.

Les patinoires pourront accueillir environ 20 à 25 patineurs à la fois.

Plus de 40 activités réconfortantes

Après s'être tricoté un été en permettant notamment aux habitants de consommer de l'alcool et de faire des pique-niques dans les parcs, la Ville est de retour avec une nouvelle offre pour la saison froide.

Le cocktail novembre et COVID-19, ça ajoute à la lourdeur et ça peut être néfaste psychologiquement, alors on doit s'entraider, affirme le maire de Québec.

Voilà pourquoi la Ville organisera plus de 40 activités au cours de l’hiver. On les appelle ''activités réconfortantes'', on pense que ça va nous faire du bien, précise M. Labeaume.

Il y aura donc des contes en ligne pour les familles, des concours de dessin, des livraisons de livres de bibliothèque pour des personnes seules, des cours de yoga et de tricot diffusés à la télévision communautaire.

Régis Labeaume pourrait même animer une séance de bingo… à la radio.

Le Château Frontenac trône par-dessus la ville de Québec.

La Ville dit vouloir aider les gens à traverser l'hiver, en ces temps de pandémie.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Le maire a aussi indiqué qu'il y aura plus de stations chaleureuses, un endroit éphémère dans la ville pour se réchauffer, cette année. Deux nouvelles stations seront installées dans Saint-Roch. C'était important pour nos itinérants, souligne-t-il.

L'importance d'aller dehors

Par ailleurs, pour s’assurer que les citoyens passent du temps à l’extérieur, la Ville mentionne que les sites de plein air et les centres de glisse seront gratuits et les équipements seront prêtés, non loués.

Avec quelques idées plus farfelues, comme de la danse en ligne à l'extérieur, le maire et son équipe devront prendre le temps de préciser comment ce sera possible, puisque Québec est encore en zone rouge.

Ça serait plus facile si on était en orange, on espère même en vert, bientôt, mais il ne faut pas se faire de fausses joies, souligne M. Labeaume.

La Ville indique que les activités proposées évolueront en fonction des recommandations de la santé publique.

Stationnements gratuits?

Régis Labeaume précise que les discussions sont toujours en cours avec les Sociétés de développement commercial (SDC) concernant les stationnements au centre-ville.

Le maire a bien mentionné, jeudi, qu'il ne souhaite pas que son centre-ville soit comparé avec celui de Montréal, où la mairesse a annoncé qu'il y aurait des stationnements gratuits durant le temps des Fêtes. C'est idiot, avait-il dit, réagissant à la proposition du chef de l'opposition Jean-François Gosselin de faire comme dans la métropole.

Régis Labeaume porte un masque.

Le maire de Québec, Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Rouselle

Ce que la Ville propose aux SDC n'est que légèrement différent : des espaces de stationnement gratuits les vendredis soirs, les samedis et les dimanches, sur les grandes artères commerciales.

Les SDC auraient aimé proposer 90 minutes de stationnement gratuit, mais M. Labeaume estime que cela est plus compliqué à mettre en place.

La balle est donc dans le camp des SDC, indique le maire de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !