•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier décès lié à la COVID-19 au Yukon

Brendan Hanley parle au micro.

Le médecin hygiéniste en chef du Yukon, Brendan Hanley, a annoncé le premier décès lié à la COVID-19, qui a été enregistré jeudi.

Photo : Gouvernement du Yukon/Alistair Maitland

Radio-Canada

Les autorités sanitaires du Yukon ont annoncé, vendredi matin, le premier décès lié à la COVID-19 au territoire.

Il s’agit d’une personne âgée de Watson Lake qui souffrait de graves problèmes de santé et que les autorités sanitaires suivaient de près à la maison, a précisé le médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley, lors d’un point de presse.

C’est une triste journée pour le Yukon [une journée] que j’espérais que nous ne verrions pas, mais c’est un rappel que nous sommes tout aussi susceptibles ici qu’ailleurs [de subir les conséquences de la COVID].

Le premier ministre Sandy Silver a également offert ses condoléances par communiqué vendredi. 

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la nouvelle et je tiens à présenter mes condoléances aux amis et à la famille de la personne défunte. Au nom de tous les Yukonnais et Yukonnaises, j’envoie un message de solidarité et d’amour à nos concitoyens de Watson Lake en cette période difficile.

Sandy Silver, premier ministre du Yukon

Selon Brendan Hanley, ce décès soudain rappelle l'attention qu'il faut apporter à l’état de santé des plus âgés. Celui-ci peut changer très rapidement, très vite basculer.

Brendan Hanley insiste sur le fait que les personnes souffrant de la COVID-19 arrivent généralement à bien se remettre de l’infection à la maison. Il ne croit pas que la situation aurait été différente si la victime avait été placée à l’hôpital et n’entend pas modifier les protocoles de soins.

Brendan Hanley affirme que le personnel médical de Watson Lake est troublé par la nouvelle. Perdre un patient est toujours difficile .

Par respect pour la famille, nous ne dévoilerons pas de détails supplémentaires, a-t-il ajouté. À mesure que nous poursuivons le travail pour contenir l'épidémie, nous pouvons assurer que le risque pour la communauté demeure faible.

Selon le médecin hygiéniste en chef, le meilleur moyen de prévenir la propagation de la COVID-19, particulièrement chez les personnes âgées ou malades, c'est de respecter à la lettre les mesures sanitaires.

L’éclosion de Watson Lake a touché, jusqu’ici, trois membres d’une même famille. Son origine n’a pas encore été déterminée.

Depuis le début de la pandémie, le Yukon a connu 23 cas de COVID-19, dont 5 sont toujours actifs. Ce décès est le premier dans les territoires du Nord.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !