•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des décors qui font peur pour le plaisir des amateurs d'Halloween à Winnipeg

Des passionnés de l'Halloween décorent leurs maisons pour le plus grand plaisir des amateurs de sensations fortes, et cette année, il est facile de repérer ces décorations grâce à une carte en ligne.

Carol Cassell se tient fièrement parmi des décorations d'Halloween installées sur le terrain avant de sa maison

La carte d'Halloween a été créée par Carol Cassell, qui faisait déjà depuis six ans une carte similaire pour le quartier Transcona.

Photo : Radio-Canada / Shannah-Lee Vidal/

Radio-Canada

La carte d'Halloween de Winnipeg (Nouvelle fenêtre) concoctée par Carol Cassell indique les endroits où on peut voir des décorations d’Halloween un peu partout dans la ville. Quiconque décore son terrain de squelettes, fantômes, pierres tombales ou autres éléments destinés à vous donner une petite frousse, est invité à inscrire sa maison sur cette carte qu'on trouve sur Internet.

Carol Cassell faisait une carte semblabe pour le quartier Transcona depuis six ans. Elle a souhaité partager l'idée au-delà de son quartier.

Avec la pandémie, cette année, je pensais qu'une carte pour apprécier les maisons décorées pour l’Halloween apporterait un peu de joie aux Winnipégois. Quelque chose dont nous avons tous besoin ces jours-ci, affirme Carol Cassell.

Quiconque souhaite être ajouté à la carte peut envoyer un courriel à mappingwinnipeg@gmail.com.

Carol Cassell a également créé un groupe Facebook, Winnipeg Halloween Events, qui permet aux gens de publier des photos de leurs décorations.

Pour Carol Cassell, les préparatifs de l’Halloween cette année ont commencé à la mi-septembre. Elle a fabriqué une clôture autour de ses décorations pour permettre aux enfants de venir chercher des bonbons sans qu'il y ait contact et tout en respectant la distanciation physique recommandée, dit-elle.

Parmi les objets d’épouvante qui forment son décor d’Halloween, Carol Cassell mentionne que la Faucheuse géante gonflable, avec ses yeux rouges et brillants, remporte la palme quand il s'agit de susciter l’excitation chez les enfants.

Lorsque vous vous tenez devant elle, vous avez l’impression qu’elle veut vous attraper, raconte-t-elle.

Un cimetière macabre dans le quartier East Kildonan

Dans le quartier East Kildonan, Melissa et Ray Lepage sont ravis de figurer sur la carte d’Halloween conçue par Carol Cassell.

Le duo conçoit et fabrique plusieurs éléments de leur décor et travaille depuis des mois sur les préparatifs de l’Halloween. Et cette année, le couple affirme avoir redoublé d’efforts en raison de la pandémie.

Nous savons qu'il est difficile d'apprécier les choses en ce moment, et que ce n’est pas évident pour certains de sortir sans inquiétude, mentionne Ray Lepage. Voir les décorations, ajoute-t-il, au moins, c'est une activité que les gens peuvent faire sans avoir à se soucier d'interagir avec qui que ce soit.

Trois personnes posent fièrement parmi des décorations d'Halloween devant une maison.

Dans le quartier East Kildonan, Melissa et Ray Lepage, avec la fille de Melissa, Isabelle Neal, sont ravis que leur montage de décorations d’Halloween soit inclus sur la carte créée par Carol Cassell.

Photo : Radio-Canada / Shannah-Lee Vidal

Cette année, le couple a choisi d’élaborer leur décor sur le thème du cimetière. Il y a même une pierre tombale identifiée COVID-19. Le décor d’Halloween propose des bébés zombies faits à la main enfermés dans des cages noires.

Habituellement, nous avons quelqu'un qui saute et effraie les gens, rigole Ray Lepage. Parfois, quand des familles se présentent, ce sont les parents qui viennent à la porte chercher les bonbons parce que les enfants ont trop peur.

La distribution des bonbons sera différente cette année. Melissa offrira des sacs de friandises, qu’elle aura pris le soin d’étiqueter pour que les parents connaissent leur provenance, et qu'elle distribuera à l’aide d’une chute.

Une distribution créative de bonbons

Lynn Paul et son mari font aussi preuve de créativité dans la distribution des bonbons.

La résidente d'East Kildonan explique que son mari a conçu une chute à friandises en se basant sur la une photo d'un modèle de distribution.

J'ai désormais un tube de 3 mètres qui va de mes marches au trottoir, dit-elle.

Lynn Paul, une Winnipégoise, se tient debout parmi des décorations de l'Halloween.

Lynn Paul affirme qu'elle a toujours aimé décorer pour l'Halloween.

Photo : Radio-Canada / Shannah-Lee Vidal

Le couple a également élaboré un circuit pour les petits monstres qui se présenteront à leur porte.

Ainsi, après avoir collecté leurs bonbons, les coureurs d’Halloween seront invités à se diriger vers de grandes formes en bois découpées d’un chat noir, d’un chaudron et d’une sorcière de plus de deux mètres de haut.

Ces décors ont été fabriqués à la main par mon mari, mentionne Lynn Paul qui ajoute que le plaisir dans cette histoire d'Halloween est que vous pouvez construire des choses, vous pouvez faire appel à votre créativité et créer ce que vous voulez.

Des citrouilles pour plaire à tous à Charleswood

Chez Rene Sabo, toute la famille met à la main à la pâte pour préparer les célébrations de l’Halloween, une tradition familiale importante.

Nous passons notre journée d'Halloween à découper des citrouilles, manger des bonbons, griller des graines de citrouille et regarder des films effrayants, raconte Rene Sabo.

Une femme pose devant des décorations d'Halloween.

Pour la famille de Rene Sabo, l’Halloween est une grande tradition. Cette année, son terrain compte plus de 20 citrouilles.

Photo : Radio-Canada / Shannah-Lee Vidal

Plus d’une vingtaine de citrouilles ornent le terrain de la famille Sabo dans le quartier Charleswood. Rene Sabo raconte qu’elle doit les rentrer dans la maison chaque soir pour ne pas qu'elles gèlent ou qu’elles ne soient mangées par les cerfs.

En plus des citrouilles, une structure faite de branches énormes qui abrite des poupées d’enfants terribles donne la frousse aux curieux.

Nous vivons près de la forêt Assiniboine, dit-elle. Chaque fois que nous allons nous promener dans les bois, nous rapportons de grosses branches et on les ajoute à la structure. En hiver, cela fait un fort de neige fantastique.

Un zombie membre d’une famille de Harbour View South

Depuis 10 ans, Shannon Geiger-McLellan attire de nombreux curieux dans le quartier Harbour View South avec ses décorations d’Halloween.

Parfois, lorsque nous quittons la maison et que nous revenons, il y a une longue file de voitures dans notre rue et nous devons attendre pour nous rendre jusqu'à notre propre entrée, indique-t-elle.

Un squelette de 4 mètres de haut en bordure de pelouse domine un filet de basket-ball dans lequel repose une tête de diable. Un cercueil fumant, une silhouette hurlante sur une chaise électrique et même un squelette d'astronaute envahissent le terrain devant la maison.

Une femme se tient à côté d'un loup-garou, une des décorations d'Halloween parmi tant d'autres.

Les décors effrayants installés par Shannon Geiger-McLellan dans le voisinage de Harbour View South attirent l'attention des passants.

Photo : Radio-Canada / Shannah-Lee Vidal

Pour Shannon Geiger-McLellan, l’Halloween ne se limite pas au mois d’octobre. Elle précise qu’elle a aussi un décor effrayant à l'intérieur de sa maison pendant la saison morte et qu’un élément de décoration d’Halloween demeure à l’extérieur toute l'année. C’est un zombie devenu comme un membre de la famille, dit-elle, et qui revêt un costume différent pour chaque fête.

Il revêt un habit de père Noël, avec barbe, chapeau, costume de père Noël pour la période des Fêtes. Il s'habille également en lapin de Pâques. Il aura un peu d'amour à la Saint-Valentin. Et il reçoit même une tenue d'été spéciale, conclut Shannon Geiger-McLellan.

Avec les informations de Shannah-Lee Vidal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !