•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Custio Clayton veut une autre chance au titre mondial rapidement 

Le boxeur canadien a livré un match nul à Sergey Lipinets dans un combat de championnat du monde intérimaire le 24 octobre.

Un boxeur donne un coup au visage d'un adversaire.

Custio Clayton sert une droite à Sergey Lipinets lors du combat de championnat du 24 octobre. Le Néo-Écossais de 33 ans a réussi à percer la défense de son adversaire à plusieurs reprises vers la fin de l'affrontement (archives).

Photo : SHOWTIME

Près d’une semaine après son combat de championnat intérimaire contre Sergey Lipinets chez les 147 livres, Custio Clayton digère encore mal la décision des juges. Le duel a été déclaré combat nul majoritaire (115-113, 114-114 et 114-114). 

En quarantaine à Gatineau depuis son retour du Connecticut, Clayton a eu l’occasion de revoir le combat plusieurs fois et croit en avoir fait assez pour le remporter. 

Plus je regarde le combat et plus ça fait mal. Je suis très content de ma performance, mais déçu du résultat évidemment, mentionne le natif de la Nouvelle-Écosse, qui reste invaincu en 19 combats. 

Son entraîneur voit les choses de la même façon. 

Quand je regarde le combat une 2e fois, c’est clair. Une 3e fois c’est encore plus clair. J’ai arrêté là parce qu’on a prouvé notre point. C’est décevant de ne pas avoir rapporté la ceinture. Je voulais vraiment être avec le premier combattant qui rapportait une ceinture à Ottawa, souligne Éric Bélanger. 

Un boxeur reçoit un coup de poing d'un autre combattant qui lui en envoie un en pleine figure en même temps.

Un échange de coups entre Sergey Lipinets, à gauche, et Custio Clayton, à droite, lors du 5e round du combat de championnat du monde intérimaire des mi-moyens de l'IBF le 24 octobre dernier.

Photo : SHOWTIME

Ce qui est d’autant plus frustrant pour Clayton, c’est qu’il a dominé toutes les statistiques du duel. Son direct du bras avant (jab) a été efficace alors qu’il a touché son adversaire 135 fois sur 462 coups lancés. Au total, il a présenté un taux d’efficacité de 36 % durant le combat, contre environ 29 % pour Lipinets. 

Tu ne peux pas donner un round juste parce que tu vas de l’avant. C’est bien de mettre de la pression, mais il faut aussi toucher ton adversaire. 

Custio Clayton

Le résultat de certains rounds a probablement été influencé par le fait que Clayton a misé sur la contre-attaque alors que son opposant appliquait de la pression.

Un autre combat de championnat du monde bientôt? 

Malgré tout, Clayton et son équipe croient avoir prouvé que le boxeur canadien mérite sa place dans l’élite mondiale de sa catégorie. Une mission difficile alors que le combat a été accepté avec un court préavis. 

Nous n’avons que trois semaines de préparation. Personne ne le sait, mais je n’ai pas vraiment eu de partenaires de sparring (combat simulé) en raison des restrictions de la santé publique. Personne ne pouvait venir à Ottawa pour notre court camp, précise Clayton.

Un entraîneur pose devant un ring de boxe en compagnie de deux athlètes.

L'entraîneur Éric Bélanger (au centre) en compagnie des boxeurs professionnels Custio Clayton et Lukasz Weirzbicki.

Photo : Gracieuseté de Éric Bélanger

Il semble que le réseau Showtime et Premier Boxing Champions ont été charmés par la performance du Gatinois d’adoption. D’ailleurs, les discussions entourant son prochain combat vont déjà bon train. 

On est dans les discussions c’est certain. Ça me surprendrait qu’on ait un combat de championnat du monde à la prochaine occasion, mais au moins on s’en va dans cette direction, affirme Bélanger. 

Custio Clayton a notamment lancé un défi à Errol Spence sur les réseaux sociaux après que celui-ci se soit vanté de l’avoir battu dans les rangs amateurs. Mais, avant de retourner dans un aussi gros combat, le boxeur et son entraîneur devront d’abord terminer leur confinement obligatoire dans la capitale en raison de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !