•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FTQ accueille en ses rangs un syndicat de 1200 notaires

Une femme apposant une étampe sur un testament.

L'Union des notaires veut négocier de meilleurs honoraires avec le ministère de la Justice.

Photo : iStock / djedzura

La Presse canadienne

Quelque 1200 notaires syndiqués viennent de s'affilier à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

La syndicalisation des notaires peut paraître inusitée, mais les avocats de l'aide juridique aussi sont syndiqués, de même que les procureurs de la Couronne, par exemple.

En entrevue avec La Presse canadienne vendredi, le président de l'Union des notaires du Québec, Roberto Aspri, a expliqué que le syndicat était né en décembre 2014, mais qu'il n'y avait jamais eu auparavant d'affiliation à une centrale syndicale. Leur situation est particulière, parce qu'ils sont des travailleurs autonomes, et non des salariés.

L'Union des notaires veut négocier de meilleurs honoraires avec le ministère de la Justice. Il y a eu une guerre de prix et les honoraires des notaires ont écopé, a relaté maître Aspri.

Le syndicat veut aussi négocier un régime de retraite, une meilleure protection pour les notaires, et créer un centre de stages pour attirer des étudiants en techniques juridiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !