•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des enseignants épuisés du Cégep de Sherbrooke manifestent

Des manifestants déguisés.

Les enseignants manquent de temps pour leurs étudiants.

Photo : Radio-Canada / Dominique Bertrand

Radio-Canada

Des membres du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke manifesteront vendredi matin en face du bureau de la députée de Saint-François, Geneviève Hébert. Ils réclament une réduction de leur tâche de travail.

Le constat qu’on fait après un mois et demi de cours, c’est que les profs sont vraiment fatigués, a expliqué la présidente du syndicat, Julie Dionne, en entrevue à l’émission Par ici l’info.

Les conditions d’enseignement en cette période de pandémie où l’enseignement à distance est omniprésent ont considérablement alourdi la tâche des enseignants, selon la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec.

Une manifestante déguisée tenant une pancarte revendicatrice. On peut y lire: "urgence d'agir. Services publics à rebâtir."

Le syndicat a convoqué ses membres à une manifestation de "ZOOmbies"

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté - Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke

La fédération a dévoilé il y a quelques jours les résultats d’un sondage rempli par 2 400 enseignants. 93 % des répondants jugent que la préparation des cours prend davantage de temps qu’avant la pandémie.

22 % des répondants sont considérés comme ayant un niveau élevé de détresse. Ce sont des questions du type, je suis tellement désespéré que je ne suis même pas capable de rire la plupart du temps, a indiquéMme Dionne.

Le syndicat souhaiterait que le gouvernement puisse fournir davantage de ressources pour permettre une réduction d’environ 20 % de la tâche des enseignants. Pour être capable d’alléger le nombre d’étudiants par groupe, a précisé Mme Dionne.

Toujours selon Mme Dionne, des négociations ont lieu entre des représentants du gouvernement et des syndicats. Ce qu’on entend, c’est qu’il a de l’ouverte, s’est-elle réjouie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !