•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cyberattaque : Steve Waterhouse invite les institutions à faire preuve de grande prudence

Un cadenas rouge ouvert dans une rangée pour symboliser un problème de sécurité informatique.

Le Groupe national de coordination contre la cybercriminalité collabore avec des corps policiers et des partenaires internationaux comme le FBI ou Interpol.

Photo : Shutterstock / wk1003mike

Radio-Canada

Alors que le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a été victime d’une cyberattaque hier, l’expert en cybersécurité, Steve Waterhouse, invite à la prudence.

Les autorités états-uniennes ont émis un avis mercredi pour prévenir les institutions que des groupes organisés faisaient usage de rançongiciel. Le milieu de la santé serait particulièrement ciblé en cette période de pandémie.

L’ouverture de pièces jointes piégées peut activer un logiciel malveillant. Le rançongiciel va se développer et verrouiller les systèmes d’information, a expliqué M. Waterhouse en entrevue au Téléjournal. Si on paie la rançon, l’information sera déverrouillée.

L’expert en cybersécurité se dit surpris que le gouvernement canadien n’ait pas émis d’avis. Avec l’avis du gouvernement américain. J’ai été très surpris que le gouvernement canadien n’ait pas diffusé l’information, a-t-il déclaré.

L’impact de ce type d’attaque est important. Il peut notamment forcer l’arrêt de certains systèmes informatiques. Ça peut représenter une charge supplémentaire pour le personnel qui devra peut-être faire des tâches manuellement, a expliqué M. Waterhouse.

M. Waterhouse invite les institutions à revoir régulièrement leur plan de gestion de risque pour être mieux préparé en cas d’attaques.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS nous a répondu par courriel ne pas avoir été victime d’une attaque hier. Nous avons renforcé nos mesures de sécurité et avons également fait un rappel aux membres du personnel afin qu'ils redoublent de vigilance dans leurs utilisations des outils technologiques, a-t-on précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !