•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blanchiment d'argent dans les casinos : un ancien enquêteur témoigne

Des billets de banque canadiens.

Une transaction d'un demi-million de dollars en billets de 100 $ n'aurait pas été signalée.

Photo : Getty Images / Sam Wong

Un ancien directeur de la Commission des loteries de la Colombie-Britannique, John Karlovcec, a défendu devant la Commission d'enquête publique sur le blanchiment d'argent son comportement vis-à-vis du casino River Rock de Richmond, en 2011 et 2012, malgré des suspicions de blanchiment d'argent.

John Karlovcec a été invité à réagir à un courriel daté du 23 septembre 2011 dans lequel Ross Alderson, alors directeur de la lutte contre le blanchiment d'argent à la Commission des loteries, a découvert que des transactions suspectes au casino River Rock n'avaient pas été signalées à la Commission.

Selon M. Alderson, des clients fortunés achetaient des jetons pour des montants de 49 960 $ ou 49 980 $ en billets de 20 $, une pratique souvent utilisée par des criminels pour brouiller les pistes sur l'origine de leurs revenus.

John Karlovcec a confirmé devant la commission d'enquête que le personnel du casino aurait dû alerter la Commission des loteries.

Certains membres du personnel croyaient que si la transaction était inférieure à 50 000 $, ils n'étaient pas obligés de nous la signaler comme suspecte ou inhabituelle, a-t-il commenté.

Une avocate de la commission, Alison Latimer, a alors cité une partie d'un courriel de Ross Alderson dans lequel il écrivait qu'il regrettait aussi que des transactions supérieures à 50 000 $ n'aient pas été signalées comme suspectes par le casino parce qu'elles avaient été effectuées en plusieurs petits montants en l'espace de 24 heures.

Alison Latimer a aussi cité un courriel du 3 février 2012 de Derek Dickson, qui était alors un enquêteur du gouvernement provincial spécialisé dans les jeux de hasard, dans lequel il notait que le casino River Rock ne signalait pas toujours de grosses transactions effectuées en billets de 100 $, dont une transaction atteignant 500 000 $.

John Karlovcec a répondu que ces manquements étaient contraires à la formation que la Commission des loteries avait dispensée au personnel du casino et qu'il en avait avisé, à l'époque, le responsable de la surveillance de l'établissement pour qu'il mène une enquête interne.

Pour autant, il a déclaré qu'il ne croyait pas que le casino tentait de contourner la loi. Comme dans toute entreprise, il y a parfois des employés qui posent problème, a-t-il commenté.

L'audience de M. Karlovcec doit reprendre vendredi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !