•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept écoles de la DSFM ont eu des cas confirmés de COVID-19 depuis la rentrée scolaire

Les 12e année du Centre scolaire Léo-Rémillard et tous les élèves du Collège Louis-Riel ont un enseignement à distance la semaine prochaine.

Une école avec un grand ciel bleu.

Les élèves de 12e année du Centre scolaire Léo-Rémillard à Winnipeg, auront un enseignement à distance la semaine prochaine.

Photo : Capture d'écran/Google Maps

Radio-Canada

La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) a annoncé le 29 octobre, dans un message twitter, que les élèves de la 12e année du Centre scolaire Léo-Rémillard devront rester à la maison jusqu’au 9 novembre. Voici le point sur la situation dans les écoles françaises.

La DSFM affirme vouloir minimiser le risque de transmission de la COVID-19 en gardant les finissants du Centre scolaire Léo-Rémillard à la maison.

Sept écoles de la DSFM ont eu des cas confirmés de COVID-19 depuis la rentrée scolaire.

Mercredi, le Collège Louis-Riel est devenu la première école de la province à fermer de façon temporaire en raison d’une éclosion.

Le Collège Louis-Riel ferme ses portes jusqu’au 9 novembre. Selon la DSFM, on y comptait, jeudi, 8 cas de COVID-19. Dix groupes fixes étaient en isolement depuis plusieurs jours.

Voici la liste des écoles françaises qui sont ou ont été touchées depuis la rentrée scolaire, d’après les informations du site Internet de la province à jour le 29 octobre :

Région sanitaire de Winnipeg

  • École Roméo Dallaire. Un cas a été confirmé le 19 octobre. La personne s’est rendue à l’école ce jour-là à un moment où elle était peut-être contagieuse. Les risques d’exposition sont considérés comme faibles. Aucun contact rapproché n’a été identifié.
  • Centre Scolaire Léo-Rémillard. Trois cas confirmés se sont rendus à l’école le 16 octobre à un moment où ils étaient peut-être contagieux. Les contacts étroits ont été avisés de s’isoler et le groupe fixe doit surveiller l’apparition de symptômes. L’école est restée ouverte.
  • Autobus 80, Division scolaire franco-manitobaine, 13 et 14 octobre. Les contacts étroits ont reçu une lettre leur disant qu'ils ont été en contact avec un cas et les avisant de s’isoler. On a recommandé aux autres personnes du groupe fixe de surveiller l’apparition de symptômes.
  • École Précieux-Sang. Un cas confirmé était à bord de l’autobus scolaire le 9 octobre à un moment où il était peut-être contagieux. Les risques d’exposition ont été jugés faibles. Les contacts étroits ont été avisés de s’isoler. L’école est restée ouverte.
  • École Taché, les 28 et 29 septembre, 2, 8 et 9 octobre. Une lettre est envoyée au parents le 15 octobre.
  • Collège Louis-Riel, le 28 septembre. Une lettre est envoyée aux parents le 4 octobre.

Région sanitaire Santé-Sud

  • École Gabrielle Roy, Ile-des-Chênes, les 19 et 20 octobre. Un cas confirmé. La personne s’est rendue à l’école les 19 et 20 octobre à un moment où elle était peut-être contagieuse. Les risques d’exposition ont été jugés faibles. Les contacts étroits sont avisés de s’isoler et de se faire tester en cas de symptômes. Aucun contact étroit n’a été identifié.
  • École régionale Notre-Dame, Notre Dame de Lourdes, du 19 au 22 octobre. Un cas confirmé. La personne s’est rendue à l’école du 19 au 20 octobre à un moment où elle était peut-être contagieuse. Les risques d’exposition ont été jugés faibles. Les contacts étroits sont avisés de s’isoler et de se faire tester en cas de symptômes. Aucun contact étroit n’a été identifié.
  • École régionale Notre-Dame, Notre Dame de Lourdes, du 19 au 22 octobre. Trois cas confirmés. Les personnes étaient à l’école du 19 au 20 octobre à un moment où elles étaient peut-être contagieuses. Les groupes fixes ont été avisés de se mettre en quarantaine le 26 octobre. Les autres élèves vont à l’école comme d’habitude. Une enquête est en cours.
  • École communautaire Gilbert-Rosset, Saint-Claude, 5 au 16 octobre et 19 et 20 octobre. Deux cas confirmés. Un cas était à l’école du 5 au 16 octobre et l’autre y était les 19 et 20 octobre. Les personnes étaient peut-être contagieuses. Les infections n’ont pas été contractées à l'école. Les contacts étroits seront avisés de se mettre en quarantaine et le dépistage pourrait être recommandé.
Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !