•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle plateforme numérique pour relancer l’économie locale en Abitibi-Ouest

Un montage photo fait la promotion du programme Freebees au Témiscamingue.

Le programme de fidélisation Freebees a fait son entrée au Témiscamingue en décembre 2018.

Photo : Facebook/Freebees Abitibi-Témiscamingue

Radio-Canada

Dans l'objectif de relancer l'économie, les citoyens sont invités à consommer auprès de commerçants qui participent à la plateforme Freebees, co-conçue par un entrepreneur originaire de Rouyn-Noranda.

La directrice générale de la Chambre de commerce de l'Abitibi-Ouest, Mélissa Larouche explique qu’il s’agit d’un outil de fidélisation, de promotion et d’augmentation des ventes.

On a présentement 21 commerces qui font partie de cette relance économique et puis on espère qu’il y en a d’autres qui se joindront à nous prochainement., indique-t-elle.

Les membres de la plateforme Freebees peuvent recevoir des remises en argent sur toutes leurs transactions chez les marchands participants et avoir accès à des promotions.

Partout dans la région, le ralentissement économique en temps de pandémie affecte les commerçants, mais Mme Larouche estime que le public est de plus en plus conscientisé à l'importance de l'achat local.

Il y a de plus en plus d’actions qui sont faites pour sensibiliser les gens. Aussi, les gens ont vraiment le désir d'encourager nos entreprises locales, donc c'est sûr que ça aide beaucoup nos commerçants, qui en ont grandement besoin, conclut-elle.

Freebees est issu d’une collaboration de deux entrepreneurs, Ken Villeneuve, originaire de Rouyn-Noranda, et Philippe Londei. Ils ont remarqué que le marché des programmes de fidélisation et de récompenses présentait des opportunités d'amélioration, et l’idée de créer cette plateforme a tranquillement commencé à prendre forme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !