•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pertes généralisées pour les pétrolières, TC Énergie sort du lot

Un véhicule de transport des matériaux miniers.

La plupart des pétrolières albertaines ont enregistré des pertes au troisième trimestre de l'année.

Photo : Reuters / Todd Korol

Toutes les entreprises pétrolières ont publié des pertes pour le troisième trimestre de l’année à cause des effets encore importants de la pandémie sur la demande de pétrole. Seule l’entreprise de pipeline TC Énergie a enregistré un profit.

Une fusion en cours

La pétrolière Husky, qui a annoncé dimanche une fusion avec son ancienne rivale Cenovus, a affiché une perte de plus de 7 milliards de dollars en raison des prix du pétrole plus bas que prévu et une réduction de l’investissement dans les infrastructures.

Cenovus, pour sa part, a limité un peu plus les dégâts en enregistrant une perte de 194 millions de dollars pour le troisième trimestre. La faiblesse des prix des matières premières est une nouvelle fois en cause, ainsi que la dépréciation des parts de l’entreprise dans une raffinerie au Texas.

Lors de la conférence téléphonique présentant les résultats du troisième trimestre, le PDG de Cenovus Alex Pourbaix a donné un peu plus de détails sur la transaction qui liera normalement les deux entreprises au début de 2021. La fusion devrait coûter environ 500 millions de dollars, notamment pour payer les indemnités de licenciement.

Les deux entreprises ont confirmé que leur mariage entraînera une diminution de 20 à 25 % des employés à cause de la redondance des positions. Elles n’ont toutefois pas voulu dévoiler quels actifs pourraient être abandonnés après la transaction.

Selon le PDG de Husky, Rob Peabody, la consolidation est la seule solution pour lutter contre des prix imprévisibles du pétrole.

Des pertes pour Suncor

Pour sa part, l’entreprise Suncor a signalé des pertes de 302 millions de dollars après une chute de ses revenus de 34 % par rapport à 2019.

Le PDG de l’entreprise, Mark Little, a pour l’instant rejeté toute consolidation avec une autre entreprise pétrolière, préférant se concentrer sur de meilleures performances.

La compagnie a annoncé au début du mois d'octobre qu’elle licenciera jusqu’à 1930 personnes au cours des 18 prochains mois pour atteindre une réduction de 1 milliard de dollars de ses coûts. Elle a également décidé de rapatrier ses bureaux du sud de l’Ontario vers Calgary, ce qui conduira à l’élimination de 700 emplois.

TC Énergie en solide position financière

La seule anomalie dans cette série de publications de pertes est la compagnie de pipelines TC Énergie. L’exploitant de pipelines a fait état d’un profit de 904 millions de dollars, en hausse par rapport à 2019.

L’entreprise a indiqué que les travaux du gazoduc Coastal GasLink se poursuivaient. Les retards dus aux manifestations pourraient cependant accroître le coût total du projet.

Il est prévu que le pipeline Keystone XL sera en activité en 2023.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !