•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépistage massif de COVID-19 à l’usine Olymel de Princeville

9e431ec51bbf4860801d7fbdc9ede9ba

Un dépistage massif sera effectué auprès de 120 employés de l'usine Olymel de Princeville (archives).

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

Après l'apparition de 14 cas de COVID-19 parmi les employés de l’usine d’Olymel, à Princeville, un dépistage massif sera effectué auprès de 120 employés. C’est ce qu’a confirmé la direction par voie de communiqué, jeudi après-midi.

Le dépistage débutera vendredi matin et concernera des employés de la salle de coupe travaillant de jour dans l’usine d'abattage et de découpe de porcs.

Au total, l'usine de Princeville emploie 370 personnes.

La direction d'Olymel dit travailler en étroite collaboration avec la direction de la santé publique du CIUSSS MCQ afin d’endiguer la propagation du virus dans cette usine.

Le bilan s’alourdit à l’usine de Vallée-Jonction

Par ailleurs, le bilan dans l’usine de Vallée-Jonction, dans Chaudière-Appalaches, s’est alourdi ce jeudi. Les derniers chiffres publiés jeudi par la Santé publique font état de 122 employés déclarés positifs à la COVID-19, sur 649 tests de dépistages. Un travailleur est également décédé moins de 24 heures après avoir obtenu un résultat positif à la COVID-19.

Pour endiguer cette importante éclosion qui fait rage dans son usine de Vallée-Jonction, la direction de l’entreprise et la santé publique ont dû mettre en place des mesures sanitaires exceptionnelles comme des dépistages hebdomadaires, des avances salariales pour inciter la déclaration de symptômes ou encore l’embauche d’infirmières.

Olymel possède 40 établissements au pays. Au total, dans l’ensemble de ces établissements, en excluant les cas de Vallée-Jonction, on dénombre 28 cas au total, incluant l’usine de Princeville.

Pour le moment, ces cas n'entraînent pas de ralentissement dans les opérations de ces usines, assure la direction.

Néanmoins, les opérations sont ralenties à Vallée-Jonction en raison de l’éclosion de COVID-19. Depuis l’éclosion, l’usine abat 8000 porcs de moins par semaine, d'après l'entreprise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !