•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québec recevra 453 000 tests de dépistage rapide cette semaine

Un travailleur de la santé utilise un petit appareil pour faire le test.

Santé Canada a approuvé le test de dépistage rapide de la société Abbott en septembre.

Photo : Associated Press / Jeff Chiu

La Presse canadienne

Le Québec devrait recevoir quelque 453 000 tests de dépistage rapide de la société pharmaceutique Abbott d'ici la fin de la semaine.

Santé Canada indique qu'en date du 28 octobre, 30 696 tests ID Now et 422 400 tests Panbio avaient pris la direction du Québec.

Ces tests dits rapides peuvent fournir des résultats en moins de 15 minutes, à l'endroit même où la personne est testée.

À Ottawa, les conservateurs les réclament depuis des semaines. Ils disent que ces tests permettront de garder des secteurs de l'économie ouverts.

La distribution des premiers tests a débuté le 21 octobre. L'Ontario a eu droit aux premiers tests, étant donné qu'elle a présenté une demande d'aide prioritaire pour soutenir ses secteurs chauds, a souligné André Gagnon, porte-parole de Santé Canada, dans un courriel.

Mais la livraison avance bon train, et il est à prévoir que le Québec aura droit à sa part dans les prochains jours.

La rapidité avec laquelle les administrations recevront les fournitures envoyées dépend, en partie, de leur capacité d'entreposage, qui doit être suffisante et disponible, a précisé M. Gagnon.

Plus tôt cette semaine, la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, disait que Québec allait recevoir 200 000 tests de dépistage rapide d'ici la fin de la semaine.

Or, le gouvernement du Québec s'attendait plutôt à en recevoir 30 000 jeudi.

Devant cette confusion, le député conservateur Pierre Paul-Hus a sommé la ministre fédérale de la Santé de faire la lumière là-dessus.

Est-ce qu'on peut avoir l'heure juste? [...] Combien de tests rapides sont prêts pour le Québec, et à quel moment on va les recevoir? a-t-il demandé lorsqu'est venu son tour de prendre la parole au moment de la période de questions, jeudi.

La ministre Hajdu a lancé à la blague qu'elle avait fait une erreur, avant d'annoncer fièrement que la province allait en recevoir plus du double prévu.

En fait, 453 000 tests ont été expédiés cette semaine au Québec, et nous sommes impatients de soutenir la province du Québec avec de futures commandes au fur et à mesure qu'elles arrivent, a-t-elle dit.

Le gouvernement fédéral a envoyé plus de 1,2 million de tests de dépistage rapide aux provinces et territoires jusqu'à maintenant, a-t-elle ajouté. La grande majorité de ces tests iront aux provinces qui comptent le plus de cas de COVID-19.

Selon la formule négociée avec les provinces et les territoires, Ottawa conserve 20 % des tests rapides en réserve pour les urgences et les éclosions au pays, et les 80 % qu'il reste seront distribués au prorata de la population canadienne.

Bien d'autres tests sont à venir, puisque le Canada a signé un accord à la fin du mois de septembre avec Abbott pour acheter 7,9 millions de tests ID Now et 20,5 millions de tests Panbio.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !