•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 80 cas dans les CHSLD du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La pancarte du Centre d'hébergement Jacques-Cartier.

Le Centre d'hébergement Jacques-Cartier de Chicoutimi est en éclosion.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Cinq centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont actuellement touchés par des cas de COVID-19, un scénario que redoutait la santé publique régionale. Un total de 79 cas positifs est répertorié.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a confirmé un premier cas au CHSLD Jacques-Cartier de Chicoutimi en début de semaine. Mercredi après-midi, l'établissement se retrouvait en éclosion.

Les données provinciales quant à la situation dans les milieux de vie pour personnes aînées et vulnérables faisaient état, mercredi, de 7 cas confirmés et de 10, jeudi, pour cet établissement.

Selon le dernier bilan quotidien, un cas s'ajoute au CHSLD Isidore-Gauthier du secteur de Saint-Coeur-de-Marie. L’éclosion touche maintenant 39 employés et 26 usagers.

Une pancarte indiquant qu'une éclosion est en cours.

Cette pancarte est bien visible sur une porte d'entrée du CHSLD Isidore-Gauthier à Alma.

Photo : Radio-Canada

Le CHSLD de la Colline de Chicoutimi-Nord, qui n’a pas été épargné lors de la première vague, est de nouveau touché par le virus. Un membre du personnel a obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19. Le CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean indique que le milieu est sous surveillance et toutes les mesures ont été rehaussées .

Un employé du CHSLD de Roberval a également obtenu un diagnostic positif au cours des derniers jours.

Par ailleurs, des dépistages ciblés se déroulent, ces jours-ci, aux CHSLD de Roberval, d’Alma et de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Jeudi, 51 nouveaux cas s'ajoutaient au bilan régional.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !