•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre d’homicides est en baisse au Québec, mais en hausse dans les Prairies

Une voiture de police avec la portière du conducteur ouverte.

L'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba ont connu la plus forte augmentation des homicides en 2019.

Photo : Radio-Canada

Le nombre d’homicides au Canada a augmenté en 2019, selon un rapport de Statistique Canada publié mercredi. Cette hausse à l’échelle nationale est attribuable aux provinces de la Saskatchewan, de l’Alberta et du Manitoba, qui ont connu une augmentation du nombre d’homicides au cours de la dernière année. À l’inverse, les provinces du Québec et de l’Ontario ont connu une baisse du nombre d’homicides.

Les provinces des Prairies trônent au sommet des taux d’homicides au Canada, avec 5,26 homicides pour 100 000 habitants au Manitoba et 4,68 pour 100 000 habitants en Saskatchewan.

Il s’agit de la troisième année consécutive où le nombre d’homicides enregistré au Canada est plus haut que la moyenne des 10 années précédentes.

La croissance observée en Saskatchewan et en Alberta est en grande partie attribuable aux augmentations dans les régions autres que des régions métropolitaines de recensement (RMR), tandis que la majeure partie de la variation observée au Manitoba est attribuable à la RMR de Winnipeg, souligne Statistique Canada.

Le nombre d’homicides est aussi en hausse dans les communautés autochtones du Canada. En tout, dans ces communautés, il y a eu 33 homicides de plus en 2019 que l’année précédente.

Statistique Canada souligne que le taux d’homicide est six fois et demie supérieur dans les communautés autochtones comparativement au reste du Canada. Ce taux s'élève à 8,82 homicides par 100 000 habitants.

Les Autochtones représentaient 5 % de la population canadienne, mais 27 % des victimes d'homicide à l'échelle nationale en 2019, indique le rapport.

Les minorités visibles du Canada représentent près du tiers des homicides enregistrées au Canada en 2019. Parmi ces victimes, 44 % étaient des Noirs, 21 % des Sud-Asiatiques et 8 % des Arabes, selon les données de Statistique Canada.

En 2019, l'Enquête sur les homicides a permis de recueillir ces renseignements pour la première fois et a révélé que 31 % des victimes d'homicides cette année-là appartenaient à une minorité visible, affirme Statistique Canada.

L’indice de gravité de la criminalité en baisse seulement au Québec

L’indice de gravité de la criminalité (IGC) a augmenté dans toutes les provinces et territoires du Canada en 2019, sauf au Québec.

Cet indice est utilisé par Statistique Canada pour analyser la criminalité au-delà du volume d’infractions déclaré à la police.

Bien que les types d'infractions alimentant les hausses de l'IGC dans l'ensemble des provinces et des territoires aient été variables, les infractions les plus courantes étaient la fraude, la pornographie juvénile, l'homicide et l'introduction par effraction, souligne Statistique Canada.

Le rapport publié par Statistique Canada indique que le recul de l’IGC au Québec est notamment dû à une diminution des introductions par effraction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !