•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gestionnaire du CHSLD Sainte-Croix de Marieville suspendue

Une éclosion a fait 25 morts jusqu'à maintenant dans cet établissement pour aînés situé au sud de Montréal.

Une ambulance passe devant le CHSLD et une pancarte sur laquelle on peut lire : « Ça va bien aller ».

Le personnel du CISSS de la Montérégie-Centre combat ces jours-ci une éclosion majeure au CHSLD Sainte-Croix de Marieville.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre a adopté la formule « gestion de crise » pour tenter de juguler les problèmes auxquels font face deux centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) depuis quelques semaines.

Ainsi, la gestionnaire du CHSLD Sainte-Croix de Marieville a été relevée de ses fonctions le 20 octobre dernier, une semaine après le déclenchement d'une enquête interne destinée à établir les circonstances qui ont mené à une éclosion majeure de COVID-19 ayant fait 25 morts, dont 6 depuis le début de la semaine.

Cette décision-là, elle s'est faite dans un contexte effectivement de responsabilité et d'imputabilité, et moi je vais respecter la décision du PDG [du CISSS de la Montérégie-Centre], a confirmé en conférence de presse jeudi le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

L'enquête, qui est toujours en cours, porte sur trois volets : les soins infirmiers, la qualité des services et les pratiques en matière de gestion et de ressources humaines de l'établissement.

Des ambulanciers paramédicaux ajustent leurs gants.

Les deux tiers des usagers du CHSLD Sainte-Croix de Marieville ont contracté la COVID-19 depuis un mois.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Selon toute vraisemblance, c'est un employé qui serait à la source de l'éclosion. Il aurait travaillé sans se savoir atteint, propageant ainsi la COVID-19 dans le CHSLD, qui avait pourtant été épargné par la première vague.

Un bris d'équipement du côté du laboratoire aurait en outre retardé la transmission des résultats, ce qui aurait indirectement contribué à empirer l'éclosion en permettant par exemple aux personnes asymptomatiques de continuer à fréquenter l'établissement.

Autant d'usagers que d'employés touchés

L'intérim de la gestion du CHSLD a été confié à la directrice des huit foyers pour aînés que compte le CISSS de la Montérégie-Centre, qui assure avoir mis en place de nombreuses mesures pour maîtriser l'éclosion de COVID-19.

Depuis le 30 septembre, 79 des 122 usagers du CHSLD Sainte-Croix ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19, et 37 cas sont toujours actifs. Comme ces 37 cas représentent plus de 25 % de tous les usagers, la situation est considérée par Québec comme « critique ».

Le personnel est également touché. Jusqu'ici, 73 employés ont été infectés, et 31 le sont toujours. Cela dit, aucun membre du personnel n'en est mort.

Une équipe spécialisée en prévention et contrôle des infections, baptisée SWAT team, a été dépêchée sur place la semaine dernière.

Son rapport d'évaluation vient démontrer de manière générale que les bonnes pratiques sont respectées, affirme le CISSS dans un communiqué diffusé jeudi. Le CISSS indique aussi que le Centre universitaire de santé McGill a formulé certaines recommandations auxquelles il compte donner suite avec diligence.

Deux employées du CHSLD en « pause cigarette ».

Les employés du CHSLD Sainte-Croix travaillent dans un milieu infecté depuis le 30 septembre dernier.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La situation est également préoccupante au Centre d'accueil Marcelle-Ferron, un établissement privé de Brossard. Selon le CISSS de la Montérégie-Centre, 74 usagers ont contracté la COVID-19 entre ses murs; 12 en sont morts; et 40 résidents combattent toujours la maladie.

Cet établissement a été placé sous surveillance par le gouvernement Legault, tout comme le Centre d'hébergement de la MRC-d'Acton, qui relève pour sa part du CISSS de la Montérégie-Est.

La Montérégie est l'une des régions les plus touchées par la COVID-19 depuis la mi-mars. Après Montréal, c'est là qu'on y a décelé le plus de cas. C'était aussi vrai la semaine dernière, du 18 au 24 octobre. La région figure en outre troisième au chapitre des décès, après Montréal et Laval.

Avec les informations de Yasmine Khayat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !