•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau de la rivière des Outaouais a monté, mais pas d'inondation en vue

Le Parlement d'Ottawa vu du niveau de la rivière des Outaouais à Gatineau.

Le niveau de la rivière des Outaouais a considérablement monté, mais on ne craint pas pour d’éventuelles inondations (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Le niveau de la rivière des Outaouais a considérablement monté au cours des derniers jours, mais rien ne laisse présager un printemps inondé dans la région, selon la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais.

À certains endroits, le niveau de la rivière des Outaouais est actuellement au-dessus des normales saisonnières.

Il y a eu une hausse marquée des niveaux d’eau à plusieurs endroits le long de la rivière des Outaouais, incluant les secteurs de Hull et de Mansfield-et-Pontefract, au cours des derniers jours, constate Manon Lalonde, ingénieure en chef à la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais.

Les débits ont augmenté de façon importante en raison des fortes précipitations reçues dans la partie nord du bassin entre les 22 et 24 octobre dernier, rapporte l’organisation chargée de surveiller la rivière, explique Mme Lalonde. À l’automne, la capacité du sol à absorber les précipitations est moindre qu’en été.

Stabilisation

Au cours des trois derniers jours, le niveau de la rivière des Outaouais a connu une hausse soutenue, mais jeudi, les données révélaient une stabilisation en cours.

Par ailleurs, rien n’indique pour le moment qu’il y aura des risques d'inondations dans la région, comme celles connues aux printemps 2017 et 2019.

Les niveaux d’eau observés à l’automne ne sont pas un bon indicateur de l’importance de la prochaine crue printanière. À titre d’exemple, pour le secteur de Hull, les niveaux à l’automne 2016 étaient bien en dessous de la normale. On qualifiait même les conditions comme étant une sécheresse. Les niveaux n’étaient donc pas un bon indicateur de la crue printanière de 2017, rappelle l’ingénieure en chef.

Les débits et les niveaux de la rivière des Outaouais devraient demeurer au-dessus des normales saisonnières au cours de la semaine prochaine, mais rien d'exceptionnel, a précisé Manon Lalonde

Plusieurs facteurs peuvent influencer le niveau des eaux, comme les précipitations, notamment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !