•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anna Quinn remporte le Prix de poésie Radio-Canada 2020

Elle sourit à la caméra.

Anna Quinn remporte le Prix de poésie Radio-Canada 2020

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Radio-Canada

Anna Quinn est la lauréate du Prix de poésie Radio-Canada 2020 pour son poème Mauve est un verbe pour ma gorge.

Le jury, composé de Sylvie Drapeau, Rodney Saint-Éloi et Baron Marc-André Lévesque, a choisi de récompenser ce poème « puissant comme on n’en lit pas souvent ». Les membres du jury ont été ébranlés par la justesse implacable avec laquelle ce poème évoque le tiraillement des amours toxiques.

Déclaration d’amour impossible, déchirée, d'une violence crue; nous sommes au bout d’une expérience poétique où tout porte vers le dépassement. Entre la mort et l’amour, la voix libre et libérée nous apprend sur nous-mêmes et sur les choses humaines, et surtout sur d’autres voix qui peuplent nos chemins. Les images défilent, tendues, brûlantes, paradoxales, mais en cela profondément humaines, sincères. Un grand cri ébranle les assises, et nous voilà projetés dans des lieux insoupçonnés.

Commentaire du jury du Prix de poésie 2020

Entre la beauté et la laideur de vivre

Anna Quinn a 21 ans et est originaire de Québec. Elle poursuit actuellement des études en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Selon la jeune femme, la poésie dépasse les mots; elle se trouve dans la beauté des images, et même souvent dans la laideur : « Nous créons la poésie lorsque nous décidons de la voir. »

Je ne fais pas du tout exprès, mais au final, mes textes et mes œuvres parlent toujours de la mort, de la vulnérabilité, des relations interpersonnelles et de la dualité entre la beauté et la douleur de vivre.

Anna Quinn

En écrivant Mauve est un verbe pour ma gorge, l'autrice a tenté d'abandonner une partie d'elle-même et de son histoire au profit de la poésie. Cela a été pour elle un défi d'accepter qu’il n'est pas possible d'écrire exactement le réel. Parfois, j’ai dû accepter de laisser aller des extraits qui évoquaient des moments forts pour moi au niveau du vécu, parce qu’ils étaient moins forts au niveau poétique et qu’ils ne transcendaient pas mon expérience personnelle, dit-elle.

La poésie sur le chemin de la guérison

Anna Quinn estime que ses poèmes représentent pour elle un chemin très doux dans son processus de guérison, relativement à la souffrance qu'elle a vécue. Ils traitent de la violence conjugale et de cette volonté d'aimer dans la toxicité. J’ai commencé leur écriture lorsque je vivais de la violence conjugale, par nécessité. Aujourd’hui, cela fait plus de deux ans. Je considère qu’écrire ce genre de poésie est important, afin de briser les tabous, mais il s’agit pour moi aussi d’une manière de passer à autre chose.

La jeune autrice est d'avis que la poésie ne se comprend pas toujours, qu'elle se ressent : Il faut rester ouvert et se laisser aller dans les images, mais surtout, je crois qu’il ne faut pas trop se forcer.

Une bourse de 6000 $ et un séjour d'écriture à Banff

À titre de lauréate du Prix de poésie Radio-Canada 2020, Anna Quinn recevra une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada. Elle profitera également d'une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité, en Alberta, où elle compte créer quelque chose de multidisciplinaire, à la frontière entre l'écriture et les arts visuels.

-------------------------

Les quatre finalistes du Prix de poésie Radio-Canada 2020 se partageront 4000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Voici ces finalistes :

Quant au lauréat de langue anglaise (CBC Poetry Prize), il s'agit de Matthew Hollett, un poète et photographe originaire de Saint-Jean de Terre-Neuve. On peut lire son poème Tickling the Scar sur le site de CBC Books (Nouvelle fenêtre).

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.
Vous aussi, vous écrivez?
Participez à l'un de nos concours littéraires!



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !