•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ferme d'élevage de moutons rasée par un incendie au Bic

Les vestiges de la bergerie qui a flambé en octobre 2020 au Bic.

Le bâtiment de la bergerie est une perte totale.

Photo : Radio-Canada / Michaëlle Ouellet

Radio-Canada

Un feu s’est déclaré dans une ferme d'élevage de moutons du district du Bic, à Rimouski, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les flammes ont eu raison de plusieurs moutons et le bâtiment principal est une perte totale. Aucune personne n'a cependant été blessée.

Les pompiers se sont rendus sur place dès 0 h 25. Ils se sont assurés que les flammes ne dévastent pas d’autres bâtiments, explique le chef aux opérations du service de sécurité incendie de la Ville de Rimouski, Jasmin Roy.

La bâtisse en feu était une boule de feu à notre arrivée sur les lieux, alors il n’y avait rien à faire [pour la sauver].

Jasmin Roy, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de la Ville de Rimouski

Ce qui était important pour nous c’était de protéger les risques avoisinants, dont une autre ferme avec des bêtes à l’intérieur et un [espace] rempli de foin à moins de 100 pieds de la bâtisse en feu, raconte M. Roy.

Les pompiers ont heureusement réussi à protéger les bâtiments adjacents.

Un amas de morceaux de tôle qui sont les vestiges de la bergerie.

Les vestiges de la bergerie

Photo : Radio-Canada / Michaëlle Ouellet

Une intervention loin d’une borne-fontaine

L'intervention a nécessité le déploiement de 4 camions-citernes et de 44 pompiers qui relèvent du service incendie de la Ville de Rimouski.

Le lieu de l'incendie ne permettait pas d'avoir accès à des bornes d'incendie, d'où le déploiement des camions-citernes. Plus de 8000 gallons d'eau ont été utilisés pour vaincre les flammes.

Avec les informations de Louis Lessard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !