•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

N’allez pas à Gatineau pour passer l’Halloween, demande le maire d’Ottawa

Des décorations de l'Halloween à Ottawa.

Une maison décorée pour l'Halloween à Ottawa

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Le maire d'Ottawa veut envoyer un message clair aux familles qui envisagent de traverser la rivière pour passer l’Halloween : « Ne le faites pas ».

Santé publique Ottawa (SPO) recommande fortement l’annulation des activités traditionnelles de l’Halloween, comme la cueillette de bonbons de porte en porte, mais dans des endroits comme Gatineau, c'est permis cette année.

Si vous songez d'aller là-bas [en Outaouais] et pensez que ce sera plus sûr, vous vous trompez, car ils sont en zone rouge comme nous, a déclaré le maire d'Ottawa, Jim Watson, lors d'une conférence de presse virtuelle qu'il a donnée mercredi.

Jim Watson portant un masque dans l'hôtel de ville d'Ottawa.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, demande à ses citoyens de ne pas aller à Gatineau pour l''Halloween.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

C'est une nouvelle difficile à entendre pour les enfants. Ils ont hâte de se costumer, ils ont hâte de passer l’Halloween, mais vaut-il vraiment la peine de mettre un enfant en danger pour 10 $ ou 12 $ de bonbons? Je ne pense pas.

Jim Watson, maire d'Ottawa

Respecter les règles à Gatineau

Toutefois, il y aura quelques consignes à respecter aussi du côté québécois pour les petits cowboys, monstres et princesses. En effet, il existe des règles et des suggestions concernant le porte-à-porte d'Halloween. 

Ainsi, les enfants doivent rester dans leur quartier avec les membres de leur foyer. Ils ne doivent pas entrer dans les résidences ni crier pour demander leurs bonbons. 

Les autorités de santé publique demandent aussi que les friandises soient préparées en sacs individuels et disposées à un endroit permettant aux enfants de se servir sans s'approcher à moins de deux mètres de ceux qui leur offrent les friandises.

Il est recommandé de suivre les règles de distanciation physique et de lavage des mains et de mettre les bonbons en quarantaine pendant 24 heures avant de les manger.

Avec toutes ces règles, certains se demandent si cela en vaut vraiment la peine.

J'ai l'impression que, sachant que nous sommes dans une zone rouge ici, les gens portent une attention particulière aux annonces de la santé publique, a déclaré Larry Prickett, président de l'association communautaire La Croisée.

M. Prickett a déclaré que l'association avait récemment tenu son assemblée générale annuelle, au cours de laquelle une majorité des personnes présentes ont indiqué qu'elles ne feraient pas une Halloween comme à l’habitude cette année. Environ 30 personnes sur plus de 200 membres y ont participé.

Des visages sculptés dans des citrouilles.

Des citrouilles sont illuminées. Le maire Watson demande de ne pas traverser vers Gatineau.

Photo : iStock

Ailleurs dans l'est ontarien, le Bureau de santé de l'Est de l'Ontario (BSEO) encourage fortement les familles à trouver d'autres façons de célébrer l’Halloween et recommande de suivre les lignes directrices en matière de santé, notamment en restant dans leurs propres foyers, en gardant leurs distances physiques et en se désinfectant les mains souvent.

Le Bureau de santé du district de Leeds, Grenville et Lanark décourage les déplacements à l'extérieur de la région et demande aux parents et aux enfants de suivre des règles semblables à celles du BSEO pour l’Halloween.

Les deux unités sanitaires disent que ceux qui reçoivent et distribuent des bonbons devraient porter un masque et ne pas laisser des bols de bonbons à la disposition des enfants.

Pendant ce temps, la médecin hygiéniste d'Ottawa est convaincue que les résidents de la ville feront la bonne chose le 31 octobre.

Ce que je vois, c'est que les gens d'Ottawa font de bons choix pour faire des choses moins risquées, a déclaré la Dre Vera Etches.

J'ai été encouragée de voir différentes communautés créer de nouvelles traditions d'Halloween et partager des bonbons de nouvelles manières.

Avec les informations de Natalia Goodwin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !