•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien vice-premier ministre Don Mazankowski est décédé

Don Mazankowski et Brian Mulroney discutent assis côte à côte.

Don Mazankowski a été ministre des Finances sous Brian Mulroney, de 1991 à 1993. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

L’ancien député fédéral de la circonscription de Vegreville et vice-premier ministre du Canada Don Mazankowski est décédé à l’âge de 85 ans.

Don était un père de famille compatissant. Il a consacré sa vie à ses proches et au service public. Il nous manquera beaucoup, lit-on dans le communiqué de presse de la famille.

Le politicien a grandi dans une ferme proche de Viking à l’est d’Edmonton. En 1960, il déménage à une soixantaine de kilomètres de là, à Vegreville, pour y ouvrir, avec son frère Ray, une concession automobile.

Le cours de sa carrière change quand il rencontre le premier ministre de l’époque John Diefenbaker en visite à Vegreville.

Inspiré par la volonté de John Diefenbaker de faire jouer à l’Ouest canadien un rôle plus important dans les affaires de la nation, Don a commencé à travailler dans les coulisses de la politique locale , lit-on dans la note biographique de l’Ordre d’excellence de l’Alberta.

Pour faire ses marques, il commence sa carrière politique en étant élu conseiller scolaire au conseil scolaire de Vegreville en 1963.

C'est en 1968 qu'il se lance sur la scène politique nationale en devenant le député fédéral de la circonscription de Vegreville après une course serrée.

Son premier discours à la Chambre des communes  (Nouvelle fenêtre)témoigne de sa sensibilité pour l'inclusion des diversités culturelles, la réalité des fermiers et les conditions de vie précaires des Premières Nations.

Nos autochtones sont, depuis trop longtemps, victimes d'abus. Dans notre société d'aujourd'hui, alors que nous bénéficions d'avantages toujours plus nombreux, les [Autochtones] voient leurs privilèges diminuer, a-t-il dit en septembre 1968.

Nous n'assurons pas à nos [Premières Nations] des services essentiels comme le logement, les services de santé, l'emploi, l'instruction et des ressources hydrauliques suffisantes, chose que tous les Canadiens aujourd'hui estiment indispensable.

Don Mazankowski

Durant sa carrière qui va durer 25 ans, il occupera plusieurs fonctions, dont celle de président du caucus du parti conservateur et ministre des Transports sous Joe Clark.

En 1986, Brian Mulroney le nomme vice-premier ministre du Canada, un poste qu’il tiendra jusqu’en 1993, année de sa retraite.

Une aile d'un bâtiment.

Le Mazankowski Alberta Heart Institute se trouve au sein de l'Hôpital de l'Université de l'Alberta.

Photo : Services de santé Alberta

Il a eu une retraite très active au cours de laquelle il a siégé dans plusieurs conseils d’administration comme celui de Shaw Communication.

Il s'est aussi impliqué dans le domaine de l'éducation, en créant une bourse, et celui de la santé. D'ailleurs un centre pour les maladies du coeur à son nom, Mazankowski Alberta Heart Institute, ouvre ses portes en 2008.

Don a été nommé Officier de l'Ordre du Canada en 2000 et Compagnon en 2013. Il a également reçu un doctorat honorifique en ingénierie de l'Université technique de Nouvelle-Écosse et un doctorat honorifique en droit de l'Université de l'Alberta , explique le communiqué de presse de sa famille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !