•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccin contre la grippe : plus de 2 millions de doses commandées par Québec

La quantité de vaccins commandée est de 30 % supérieure à l’année passée.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le vaccin contre la grippe efficace dans 42% des cas en 2016

Le reportage d'Olivier Bachand

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

En prévision de la saison de la grippe – et afin d'éviter que les hôpitaux débordent –, le ministère de la Santé a acheté plus de deux millions de doses de vaccin et ajouté une nouveauté pour faciliter la vie aux personnes à risque : elles pourront l'obtenir gratuitement en pharmacie.

La campagne de vaccination du gouvernement québécois débute officiellement dimanche. Le vaccin est gratuit pour certains groupes de la population, et les autres qui le désirent devront payer.

À ceux qui ont déjà tenté, mais sans succès, d'obtenir un rendez-vous de vaccination, on leur demande d'être patients. Des plages horaires seront ajoutées tout au long du mois de novembre.

De plus, les doses de vaccin commandées n'ont pas encore été toutes livrées, a-t-il été souligné aux médias participant à une séance d'information mercredi. Lorsqu'elles seront arrivées, des rendez-vous supplémentaires seront offerts.

Le ministère de la Santé demande aussi à ceux qui ne font pas partie des clientèles prioritaires d'attendre quelques semaines avant de demander un rendez-vous.

Avec deux millions de doses, il s'agit de 30 % de plus que l'an dernier, a indiqué le ministère.

Priorité aux personnes à risque

Il soutient qu'il y en aura suffisamment pour les clientèles prioritaires, soit celles risquant d'être hospitalisées et de décéder. On parle ici des personnes de 75 ans et plus, celles vivant avec des maladies chroniques et les femmes enceintes aux 2e et 3e trimestres de leur grossesse.

Afin de réduire les risques de transmission, le vaccin est aussi gratuit pour les proches qui habitent sous le même toit qu'une personne à risque ou qu'un enfant de moins de 6 mois. Il en va de même pour les aidants naturels des personnes à risque et les travailleurs de la santé.

Quant aux personnes de 60 à 74 ans en bonne santé, sans maladie chronique, elles ne font plus partie des groupes pour qui la vaccination est recommandée dans le cadre du programme québécois, car elles ne sont pas plus à risque que le reste de la population, indique désormais le ministère de la Santé. Elles pourront quand même recevoir le vaccin gratuitement cette année.

Quelques nouveautés

D'abord, contrairement aux années précédentes, toute les vaccinations se feront sur rendez-vous uniquement. Il n'y aura pas de cliniques de vaccination de masse, vu le contexte de la pandémie.

De plus, les pharmacies ont été mises à contribution. Cela ajoutera beaucoup de nouveaux endroits qui offriront le vaccin public gratuitement aux clientèles prioritaires. Les autres personnes voulant se faire vacciner en déboursant les frais requis pourront continuer à y prendre rendez-vous, comme par le passé.

La vaccination sera aussi faite dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées. Il est aussi suggéré de se faire vacciner en même temps qu'un autre rendez-vous médical.

Le ministère de la Santé s'attend à une saison grippale moins virulente que lors des années précédentes. Il base ce constat sur ce qui s'est passé en Australie, où la saison débute avant celle de l'Amérique du Nord. De plus, fin octobre, il n'y avait pas encore d'activité grippale au Québec, ni ailleurs au Canada, a-t-il été rapporté mercredi lors de la séance d'information.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !