•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les entreprises de la MRC de Sept-Rivières ne recyclent pas assez

Des employés font le tri sélectif.

Chaque année, 5500 tonnes de matières recyclables seraient envoyées au dépotoir plutôt qu'au centre de tri dans la MRC de Sept-Rivières (archives).

Photo : Eric Aubin

Radio-Canada

La MRC de Sept-Rivières observe que les entreprises et institutions de son territoire ne recyclent pas assez et lance la campagne « Je Maîtrise la Base » pour les encourager à mieux recycler.

Cette campagne vise aussi à améliorer la qualité des matières recyclées pour éviter des rejets importants une fois au centre de tri.

On a développé une plateforme web qui explique toutes les règles de base pour avoir un recyclage exemplaire, explique la coordonnatrice de projets en environnement de la MRC, Mireille Gagnon. On va avoir le défi "Je Maîtrise la Base" réalisé par sept entreprises sur notre territoire.

Ces sept entreprises partenaires réparties sur l'ensemble du territoire de la MRC ont été sélectionnées en raison de leur rayonnement et de leur ouverture face à l'environnement.

Elles auront pour but d'influencer les entreprises en construction, en industrie, en commerce de détail et en restauration par leur exemplarité en gestion des matières résiduelles.

Une MRC à la traine

Alors que les foyers de la MRC recyclent de manière similaire au reste du Québec, les industries, commerces et institutions de la MRC produiraient plus de déchets que ceux des régions comparables.

Selon des chiffres recueillis en 2013, mais qui n'auraient pas beaucoup variés depuis, seuls 24 % des matières recyclables produites par les industries, commerces et institutions de la MRC sont récupérées.

La coordonnatrice de projets en environnement de la MRC, Mireille Gagnon, propose certaines hypothèses pour expliquer ce manque à gagner.

Ça peut être par un manque d'installations dans nos milieux de travail, avance-t-elle. Des fois, aussi, ça peut être un certain laisser-aller.

Au total, 5500 tonnes de matières recyclables seraient envoyées au dépotoir plutôt qu'au centre de tri chaque année dans la MRC. Cela représente des dépenses d'un demi-million de dollars de fonds publics au site d'enfouissement et une perte de revenus d'un quart de million au centre de tri Le Phare, situé à Port-Cartier.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !