•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de travailleurs étrangers pourrait nuire aux régions rurales albertaines

Deux chaises sont accotées sur une table de terrasse.

Les restaurants et les hôtels dans les régions rurales de l'Alberta et du Canada comptent souvent sur une main-d'oeuvre étrangère.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Radio-Canada

L’industrie hôtelière dans les régions rurales albertaines pourrait être touchée par le projet du gouvernement provincial de réduire le nombre de travailleurs étrangers temporaires dans la province.

L’organisme Restaurants Canada et l’association hôtelière de l’Alberta (Alberta Hotel and Lodging Association) disent comprendre la décision de la province de modifier le programme des travailleurs étrangers temporaires afin de stimuler l’embauche de Canadiens.

Elles croient cependant que la décision pourrait engendrer des difficultés dans certaines régions rurales.

Le problème, c’est qu’il y a des communautés, surtout dans les régions rurales [...] qui nous disent qu’elles n’ont pas assez de jeunes pour occuper ces emplois. La plupart des personnes sans emploi dans notre industrie sont dans les centres urbains et ne vont pas déménager, explique le vice-président pour la région de l’Ouest canadien de Restaurants Canada, Mark von Schellwitz.

Le président-directeur général de l’association hôtelière de l’Alberta, Dave Kaiser, est du même avis, mais reconnaît qu’une grande partie des travailleurs qui ont perdu un emploi en raison de la pandémie de COVID-19 sont toujours à la recherche d’un emploi.

Il y a beaucoup plus d’employés qui ont perdu leur emploi et qui attendent d’être réembauchés que de besoins en travailleurs étrangers temporaires, dit-il.

Il ajoute cependant que l’aide financière d’Ottawa aux travailleurs canadiens comme la Prestation canadienne d’urgence (PCU) décourage certains travailleurs de retourner au travail, ce qui peut compliquer l’embauche de travailleurs canadiens.

Avec les informations d'Audrey Neveu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !