•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TVA supprime une vingtaine de postes permanents et contractuels

Immeuble avec le logo bleu de TVA sur le toit.

Le siège social du Groupe TVA à Montréal

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Dans une note interne envoyée à ses employés en fin de journée mercredi, le Groupe TVA annonce la suppression d'une vingtaine de postes permanents et contractuels en raison de la pandémie.

La note est signée par le vice-président aux ressources humaines, Jean-François Reid.

M. Reid y écrit que le contexte actuel de la pandémie a des impacts sans précédent sur l'industrie des médias.

En septembre dernier, Groupe TVA avait annoncé le départ de Serge Fortin, qui occupait jusqu'alors le poste de vice-président de TVA Nouvelles et de TVA Sports.

Puis la semaine dernière, TVA avait annoncé la fin de ses bulletins de nouvelles présentés sur sa chaîne de télévision spécialisée TVA Sports pour se concentrer sur une offre 100 % sur le numérique. Ce virage a occasionné la suppression de 17 postes à Montréal.

Cette nouvelle vague de compressions est donc une autre tuile qui s'abat sur les employés de cette filiale de Québecor Média, qui dit être le plus important réseau privé de télévision de langue française en Amérique du Nord, en plus d'exploiter huit services spécialisés.

Dans sa note interne, le vice-président aux ressources humaines affirme que Groupe TVA a contribué depuis la fin mars au maintien de plusieurs emplois avec son programme de compensation salariale.

Mais l'employeur dit avoir informé ses employés, à la fin de l'été, que ce programme allait prendre fin le 1er novembre. Cela coïncide également avec la diminution marquée de l'aide gouvernementale que nous recevons, écrit Jean-François Reid.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !