•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après un 14e album, Francis Cabrel songe à écrire son autobiographie

Francis Cabrel estime qu'après 14 albums, sa carrière d'auteur-compositeur-interprète tire à sa fin.

L'homme joue de la guitare et chante devant un micro.

Francis Cabrel sur scène à Paris le 22 avril 2015

Photo : afp via getty images / MATTHIEU ALEXANDRE

Radio-Canada

Sorti depuis deux semaines, le nouvel album de Francis Cabrel, À l’aube revenant, domine le palmarès des ventes au Québec et se classe en deuxième position au Canada. Il s’agit d’une surprise pour l’artiste français qui en est très heureux et qui envisage d’écrire sa vie.

Ça m’impressionne beaucoup. Pourquoi suis-je numéro deux dans un si grand pays majoritairement anglophone? Au Québec, j’ai la coutume de venir chanter, mais au Canada, très peu. Je pense avoir chanté une fois à Vancouver. Donc ça m’étonne, mais je suis très content, réagit Francis Cabrel en entrevue avec la chroniqueuse culturelle du 15-18, Catherine Richer.

Le titre de l’album est accompagné de l’image d’un arbre qui semble formé d’étoiles brillantes et blanches.

La pochette de l’album de Francis Cabrel qui est sorti le 16 octobre 2020

Photo : Sony Music

Lors de cette entrevue, Francis Cabrel révèle qu’il aimerait écrire autre chose que des chansons.

Écrire des passages de ma vie, une biographie, des textes plus longs que des chansons. J’ai l’impression qu’on aura du temps devant nous [avec le reconfinement décrété mercredi en France] et c’est peut-être le moment d’écrire plus long que d’habitude.

Francis Cabrel

Cette envie de mettre sa vie en mots n’est pas nouvelle, et Francis Cabrel avoue qu’elle revient épisodiquement. Je la repousse, car c’est vrai que ça va me prendre du temps, dit-il. Je vois l’énorme chantier. Déjà que j’écris lentement, donc on peut imaginer ce que ça va donner sur le format long.

Après 14 albums, il estime que sa carrière d’auteur-compositeur-interprète tire à sa fin. Je ne dis pas que c’est le dernier, mais c’est l’un des derniers. Peut-être que l’écriture devra s’adapter au temps qu’il me reste, mentionne-t-il.

Un album aux sources de la langue française

Francis Cabrel n’a pas sorti d’album depuis cinq ans, mais il est toujours heureux de constater que la langue française le rapproche du Québec.

Je crois qu’on est capables d’éprouver les mêmes émotions, les mêmes sentiments, la même description des choses, donc effectivement, j’ai toujours considéré que le grand territoire francophone, c’était mon territoire de jeu de mots et de l’amour de l’écriture.

Francis Cabrel

Pour cet album, Francis Cabrel a fait des recherches sur l’histoire de la langue française, notamment dans la région de la France où il vit, le Sud-Ouest. Je parle des gens qui vivaient ici aux 11e et 12e siècles. Il s’est créé un mouvement poétique avec l’ancien français, qui s’appelait l'occitan, et qui a presque disparu. Des gens ont inventé une poésie courtoise avec laquelle j’ai tenté d’écrire des chansons, explique Francis Cabrel.

L'homme chante devant un micro. Il porte des lunettes.

Francis Cabrel sur scène le 8 juillet 2018 à Argelès-sur-Mer, dans le sud de la France

Photo : afp via getty images / RAYMOND ROIG

Il ajoute que c’était aussi l’occasion pour lui de parler de sa région et de l’occitan, une langue qu’il se souvient avoir entendue dans son enfance.

Une pandémie difficile

Francis Cabrel avoue vivre mal cette période pandémique : On est dans la méfiance et dans la prudence. C’est un embarras perpétuel qui complique nos vies et celles de nos enfants. C’est à eux que je pense le plus alors qu’ils continuent leur scolarité avec des masques.

Puisque sur le plan culturel, c’est le grand désert, Francis Cabrel attend que la situation s’améliore. Cependant, il dit ne pas forcer les choses, puisqu’il fait partie de la population fragile en raison de son âge, 67 ans. Je suis en bonne santé, mais on ne sait jamais. Il faut être prudent. Ça nous ramène à la réalité, estime-t-il.

Intérieurement, je sens que j’ai toujours 18 ans, avec ma passion pour la guitare, la musique et l’écriture de chansons. La flamme est intacte. Je ne vois pas les années passer et de façon assez brutale, on vient me le rappeler.

Francis Cabrel

La tournée que Francis Cabrel a prévue après la sortie de son album n’est que partie remise. Il entend bien remonter sur scène dès que la pandémie sera derrière nous. L’impatience grandit et les retrouvailles seront explosives, empreintes de sentiments très forts, croit-il. Tous les gestes que je fais, l’écriture, les enregistrements, sont faits pour qu’un jour, on se retrouve sur scène.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !