•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième cas de COVID-19 dans les rangs de la GRC au Manitoba

Un écusson de la GRC sur la manche d'une chemise.

La GRC a maintenant deux cas de COVID-19 parmi ses membres. Le premier a été annoncé le 22 octobre.

Photo : CBC

Radio-Canada

Un agent de la GRC qui travaille à Gypsumville, situé à plus de 250 kilomètres au nord de Winnipeg, a été informé en début de semaine du résultat positif de son test de dépistage pour la COVID-19 par les responsables de la santé publique.

L'agent a travaillé pour la dernière fois du 19 au 21 octobre, selon un communiqué de presse de la GRC.

Les responsables de la santé publique tentent de retracer les contacts et communiqueront avec les contacts proches en leur fournissant des informations sur les prochaines étapes à suivre.

C'est la deuxième fois qu'une annonce a été faite sur la COVID-19 parmi les forces de la police provinciale.

La GRC avait annoncé son premier cas le 22 octobre. Un officier qui travaillait à Selkirk et dans les environs du 11 au 13 octobre a eu des interactions avec le public, mais portait un masque.

La GRC affirme avoir mis en place de nombreuses mesures de sécurité dans tous ses détachements au Manitoba, y compris des barrières physiques, des stations de lavage des mains plus nombreuses et l'obligation pour les agents de porter un masque lors de leurs interactions avec le public dans la mesure du possible.

Afin de limiter les contacts avec le personnel de la GRC, le public est encouragé à appeler son détachement local pour poser des questions et à ne se présenter en personne qu'en cas de nécessité.

Mardi, le service de police de Winnipeg a également annoncé que deux de ses agents ont été testés positifs. Tous deux travaillent à la division centrale au centre-ville, de Winnipeg sur la rue Smith.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !