•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aqueous : un superhéros autochtone créé par des Autochtones

Aqueous est inspiré d’un Autochtone de la Colombie-Britannique

Earl Benallie tient une planche de dessins du superhéros Aqueous.

Earl Benallie est l'inspiration du superhéros Aqueous. Les dessins sont de Jesse Quinones.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Un groupe d’Autochtones a le projet de créer des bandes dessinées de type Marvel avec, au coeur, un superhéros autochtone. L’objectif est de proposer des personnages autochtones, dans un récit raconté par des Autochtones.

On trouve que dans les films, il y a une mauvaise représentation des Autochtones, se désole Earl Benallie, le scénariste. L’entreprise de production Jack Bear Legacy Pictures l’a approché pour écrire le scénario, en lui demandant de s’inspirer de sa propre histoire. C’est l’artiste Jesse Quinones qui fait les dessins. Ensemble, ils ont créé Aqueous.

Earl Benallie, un Ktunaxa et Navajo élevé dans les Kootenays-Est en Colombie-Britannique, habite maintenant à Surrey. M. Benallie, qui parle un peu français pour avoir vécu au Québec une dizaine d’années, travaille en irrigation depuis plus de deux décennies. Depuis huit ans, il intègre l’eau de pluie dans ses systèmes.

Earl Benallie devant une cuve d'irrigation.

Earl Benallie travaille dans le domaine de l'irrigation depuis plus de 20 ans.

Photo : fournie par Earl Benallie, photo de Caleb Ens.

Sa passion pour l’eau et son travail pour conserver l’eau est l’inspiration du scénario qu’il écrit. Il veut transmettre, à travers l’histoire d’Aqueous, la culture des différents peuples autochtones. Il veut toucher tout le monde.

Dans la série Sacred Defenders of the Universe, ou les Défenseurs sacrés de l’univers, Aqueous peut se déplacer dans l’eau en quelques secondes. Il peut voyager dans d’autres mondes pour découvrir d’autres cultures avant de revenir vivre dans sa ville, explique son créateur. Il peut communiquer avec tous les êtres vivants puisqu’ils sont majoritairement faits d’eau.

Une planche à dessin du personnage d'Aqueous et de ses accessoires.

Le personnage d'Aqueous est inspiré de la vie de Earl Benallie.

Photo : dessins de Jesse Quineous fournis par Earl Benallie

Un début modeste, mais des projets de grandeur

Une campagne de sociofinancement est en cour pour financer le projet. D’abord, le groupe proposera une bande dessinée en format numérique. L’objectif est de pouvoir imprimer le livre et ultimement, voir le super héros au petit écran et même sur le grand écran.

Si Earl Benallie critique le manque de représentation autochtone à Hollywood, il ne veut pas faire de militantisme contre les projets de pipeline, par exemple. Earl Benallie espère pouvoir donner de l’espoir à ses quatre enfants en leur permettant de regarder un dessin animé où ils peuvent se reconnaître. Et quoi de mieux pour le faire qu’un superhéros autochtone?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !