•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De longues listes d’attente pour la vaccination contre la grippe

une aiguille remplie de liquide, tenue par une main gantée sur fond noir.

La vaccination contre la grippe.

Photo : iStock

Radio-Canada

La campagne de vaccination contre la grippe n’est pas encore officiellement commencée que de nombreuses pharmacies affichent déjà complet.

À la pharmacie Proxim dans le secteur d’Arvida, 90 noms sont inscrits sur la liste d’attente.

Les gens appellent vraiment beaucoup, tout est déjà cédulé pour les vaccins qu'on a déjà, puis on a une liste d'attente pour les vaccins qu'on espère recevoir d'ici quelques semaines , explique la pharmacienne propriétaire affiliée à Proxim, Sylvie Gagnon.

Toutes les doses commandées pour cette année ont déjà été octroyées dans la plupart des pharmacies de la région. Les nouvelles commandes sont compliquées en raison d'une demande accrue, selon elle.

Sylvie Gagnon, pharmacienne propriétaire affiliée à Proxim.

Sylvie Gagnon est la pharmacienne propriétaire affiliée à Proxim.

Photo : Catherine Paradis

Cette année, on ne sait pas du tout ce qu'on va avoir, déjà que les premières commandes sont coupées de 50 %. Il manque de stock, c'est pour en envoyer un peu partout selon ce que j'ai compris.

Prévenir plutôt que guérir

Chez Opti-Soins, la clientèle a complètement changé cette année.

L'année passée j'avais 80 % de mes doses qui étaient destinées à l'entreprise, chez l'entrepreneur. Les infirmières se déplaçaient dans l'entreprise, vaccinaient les employés sur place et là cette année presque pas.

Pascale Lamarche , propriétaire clinique Opti-Soins

Pascale Lamarche prévoit tout de même écouler les 1000 doses qu'elle a commandées. Elle constate que les gens qui prennent des rendez-vous individuellement veulent éviter d'avoir des symptômes qui ressemblent de près ou de loin à ceux de la COVID-19 pour limiter les risques d'être mis en isolement.

Pascale Lamarche, propriétaire de la Clinique Opti-Soins.

Pascale Lamarche est la propriétaire de la Clinique Opti-Soins.

Photo : Catherine Paradis

En prévision de cet engouement, le gouvernement a acheté environ 400 000 doses supplémentaires cette année.

La santé publique recommande toutefois aux gens en bonne santé de ne pas se précipiter sur les vaccins contre la grippe.

D'après les informations de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !