•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le télétravail préféré par la moitié des résidents de l'Atlantique

Près de 3 travailleurs sur 4 ne seraient pas moins productifs de la maison.

Les mains d'une femme sur un clavier d'ordinateur.

Une travailleuse en télétravail.

Photo : CBC / Sebastian Leck

Radio-Canada

Au moins la moitié des résidents des provinces de l’Atlantique qui travaillent de la maison pendant la pandémie se disent satisfaits du télétravail, révèle un sondage tenu dans l’est du pays.

Au total, 51 % des résidents de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve-et-Labrador et de l’Île-du-Prince-Édouard qui ont fait l’expérience du télétravail dans les derniers mois disent préférer le travail de la maison, selon une enquête réalisée par la firme Narrative Research à la fin septembre.

Une personne sur trois (33 %) affirmait au contraire préférer se rendre au bureau pour travailler. Le reste des répondants n’exprimait pas de préférence.

Ces résultats sont pratiquement identiques à ceux obtenus en posant la même question à un panel de répondants en août dernier, note Narrative Research.

Travail de la maison : peu d'impacts négatifs sur la productivité

Seulement 28 % des travailleurs interrogés disent être moins productifs de la maison qu'au bureau.

La moitié (50 %) des répondants au sondage qui travaillent de la maison dit y être aussi productive qu'au bureau, et 22 % disent avoir remarqué une augmentation de leur productivité.

Par ailleurs, un tiers des répondants en télétravail disent avoir dans leur foyer au moins un enfant âgé de moins de 18 ans.

En dépit des préférences exprimées, une majorité de répondants en Atlantique (61 %) croit que leur employeur leur demandera de retourner au bureau dans les trois prochains mois.

23 % des répondants pensent être toujours de la maison dans trois mois, et 16 % admettent n’en avoir aucune idée.

Méthodologie

Ce sondage de Narrative Research a été mené en ligne auprès d’un panel de 1911 résidents de l'Atlantique (914 de la Nouvelle-Écosse, 571 du Nouveau-Brunswick, 288 de Terre-Neuve-et-Labrador, 138 de l’Île-du-Prince-Édouard) âgés d’au moins 18 ans. Le sondage a été réalisé du 24 au 29 septembre 2020.

Les résultats ont été pondérés selon l’âge, le genre et le lieu de résidence, à l'aide des données du recensement de 2016.

Comme il s’agit d’un échantillon non probabiliste, il est impossible de calculer une marge d’erreur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !