•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes créent des distributeurs de bonbons sécuritaires pour l’Halloween

Une maison décorée pour Halloween où l'on voit un tube en carton de plusieurs mètres de long.

Des élèves de l'école Amirault ont créé des tubes pour permettre aux résidents de distribuer des bonbons de manière sécuritaire.

Photo : Facebook - École Amirault

Tubes en carton ou encore canons à air comprimé : plusieurs initiatives destinées à faciliter la distribution des bonbons d’Halloween circulent sur le web. Inspirés par ces idées, de jeunes Néo-Brunswickois ont voulu les mettre en application pour encourager la distanciation dans leur communauté.

Les élèves de première année de la classe de Martine Cadieux, de l’École Amirault, à Dieppe, ont commencé dès la rentrée à s'interroger sur les façons d'assurer l'éloignement physique de deux mètres durant la cueillette de bonbons d'Halloween.

Une des idées qui est sortie du lot, c’est celle du tube. C’est une élève qui avait vu ça sur Internet [...] Donc ensuite, j'ai demandé aux élèves s’ils avaient le goût d’en faire, explique Martine Cadieux, enseignante de première année à l'École Amirault.

La classe de Mme Martine, à l'école primaire Amirault, à Dieppe.

Ce projet est le fruit de réflexions sur la pandémie et les mesures d’hygiène entamées depuis le début de la rentrée scolaire.

Photo : Facebook - École Amirault

Pour que ce projet se réalise, il fallait d'abord obtenir les matériaux nécessaires, à commencer par les tubes. Ce sont la papetière Irving et le fabricant Ipex qui ont répondu à l'appel de dons, offrant respectivement 200 tubes de carton et 50 tubes de plastique.

Les élèves se sont dit : "Ça fait beaucoup de tubes, on ne peut pas les décorer tout seuls". Alors on a invité les élèves des autres classes de première année à se joindre à notre projet. Les élèves ont fait un tube pour leur maison et ensuite on s’est mis à en produire d’autres, parce qu’ils voulaient les vendre.

Des enfants en train de faire un bricolage avec un tube de carton.

Des enfants de première année ont mis leur créativité à profit pour fabriquer des tubes de distribution de friandises d'Halloween.

Photo : Facebook - École Amirault

Le projet a non seulement sollicité la créativité des jeunes, mais aussi leur esprit entrepreneurial et scientifique.

On a fait des tests aussi pour savoir si les tubes fonctionnaient. On a réalisé par exemple qu’il fallait les mettre en inclinaison, parce que si les tubes n'étaient pas inclinés, les bonbons ne glisseraient pas. On a aussi remarqué que certains objets roulaient plus vite que d’autres, expose Mme Cadieux.

Des élèves assis par terre dans une classe. L'enseignante, à l'avant, présente des idées sur une grande feuille de papier.

Les élèves ont commencé le projet au début du mois d'octobre.

Photo : Facebook - École Amirault

Les tubes décorés par ces enfants de 6 ans ont été mis en vente à la Coop et au magasin IGA de Dieppe samedi dernier. L'argent récolté servira à la création d'un nouveau projet.

Le jeune garçon présente son canon.

Ces élèves de Dieppe ne sont pas les seuls dans la province à avoir été motivés à repenser la cueillette de bonbons. Un jeune élève de Fredericton a quant à lui entrepris l’ambitieux projet de créer un canon à air comprimé. C’est grâce à un tuyau rattaché à compresseur que les bonbons peuvent être projetés à distance.

Photo : CBC

Au Nouveau-Brunswick, la distribution de friandises est autorisée partout, sauf dans le Restigouche.

Malgré le feu vert du gouvernement, la fête d’Halloween 2020 préoccupe tant les jeunes que les moins jeunes.

C'est d’ailleurs dans les quatre provinces atlantiques que les mots-clés Halloween 2020 ont été les plus populaires sur Google au pays depuis le 12 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !