•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Chilliwack FC en a assez des abus des parents envers son personnel

Le club de soccer annonce l'embauche d'agents de sécurité pour surveiller les estrades pendant les matchs.

Des enfants sont accroupis et écoutent les conseils de leur entraîneur de soccer.

La direction du club juge les comportements de certains parents inacceptables.

Photo : iStock

Radio-Canada

Alors qu'il s'efforce de faire respecter les normes sanitaires, un club de soccer de Chilliwack, en Colombie-Britannique, prend les grands moyens pour assurer la sécurité et surveiller le comportement jugé abusif de certains parents à l'encontre du personnel lors de manifestations sportives.

Le club Chilliwack FC a d’abord embauché des personnes pour prendre les coordonnées des spectateurs présents durant les parties, afin de pouvoir les contacter si une personne est déclarée infectée par la COVID-19.

De plus, il ne peut pas y avoir plus d’un seul spectateur par joueur.

Certains parents ont très mal réagi à ces nouvelles mesures. Si elles s'étaient produites dans un milieu de travail normal, leurs actions pourraient être qualifiées de violentes , affirme la présidente du club Chilliwack FC, Andrea Laycock.

Les abus et les mauvais comportements doivent cesser! est intitulée une lettre dans laquelle elle explique que, désormais, tous les parents doivent lire et signer la politique liée à la COVID-19 du club, sans quoi, leurs enfants n'auront pas le droit de jouer.

Le fait d’avoir à prendre ces mesures attriste profondément la direction du Chilliwack FC.

Andrea Laycock, présidente du club Chilliwack FC

Embauche d’agents de sécurité

Afin de s’assurer que les parents présents ne causent pas de désagréments, des agents de sécurité ont été embauchés par le club et surveilleront les estrades.

Si des problèmes sont signalés, le comité de discipline du Chilliwack FC interviendra, et les contrevenants risquent de ne plus pouvoir assister aux matchs, ou encore d'être expulsés du Chilliwack FC, écrit Mme Laycock.

Ça suffit! ajoute-t-elle.

Notre objectif, c'est que les enfants jouent au soccer, non pas d'avoir à gérer des comportements inacceptables, poursuit-elle.

Plus de 2000 joueurs de soccer âgés de 4 à 44 ans sont membres du club situé dans la ville de Chilliwack.

Avec des informations de Saïda Ouchaou

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !