•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pornographie juvénile : l’entraîneur accusé a travaillé dans plusieurs écoles

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Photo d'un homme dans un gymnase.

Une photo de Shawn Nickerson publiée en 2016 sur Facebook.

Photo : Profil de Shawn Nickerson sur Facebook

Radio-Canada

L’entraîneur de basketball accusé de production de pornographie juvénile au Nouveau-Brunswick, Shawn Nickerson, a fait du bénévolat dans plusieurs écoles à Riverview, selon le district scolaire anglophone Est.

De la prison, Shawn Nickerson a comparu par vidéoconférence au palais de justice de Moncton, mercredi, pour une audience sur sa possible remise en liberté. Le dossier a été ajourné jusqu’au 3 novembre, afin de donner le temps à l’accusé de se trouver un avocat.

Lundi, le directeur du District, Gregg Ingersoll, a envoyé une note aux parents lundi pour les informer de la situation.

Il a été accusé lundi pour des faits présumés qui auraient eu lieu de décembre 2018 à janvier 2020, alors qu’il était un entraîneur bénévole de basketball, selon la GRC.

Un entraineur de basketball et son équipe composés d'élèves.

Shawn Nickerson a été entraineur de basketball dans plusieurs écoles avant d'être accusé de production de pornographie juvénile.

Photo : Radio-Canada

Accusations supplémentaires à prévoir

Des accusations supplémentaires devraient être déposées contre lui mardi prochain, lors de sa prochaine comparution, a indiqué mercredi la procureure de la Couronne, Malika Levesque, au juge Luc Labonté de la Cour provinciale.

La GRC précise dans son communiqué qu’elle a ouvert une enquête en août 2020 et exécuté un mandat de perquisition dimanche matin dans une propriété de la promenade Aberdeen, à Riverview. Selon le registre des biens, Shawn Nickerson possède une maison le long de cette rue.

Les policiers disent avoir saisi des appareils électroniques et arrêté l’homme de 32 ans à cette occasion.

Dans sa note aux parents, Gregg Ingersoll affirme que le District scolaire va continuer de collaborer avec la GRC dans le cadre de son enquête.

Des conseillers et d’autres ressources sont à la disposition du personnel et des élèves qui en auraient besoin, souligne M. Ingersoll.

Le District scolaire ne fait aucun autre commentaire sur les activités de l’accusé dans les écoles de la région ni sur une possible enquête interne, afin de ne pas nuire à l’enquête policière.

Shawn Nickerson est nommé à titre d’entraîneur de basketball dans de nombreux articles du quotidien Times & Transcript qui remontent à plusieurs années.

L’organisme Basketball Nouveau-Brunswick ne fait aucun commentaire non plus.

Photo en noir et blanc d'une entraîneur de basketball les bras en croix.

Une photo de Shawn Nickerson publiée en 2019 sur Facebook.

Photo : Profil de Shawn Nickerson sur Facebook

Une accusation désolante, selon une intervenante

La directrice de l'organisme Entraîneur Nouveau-Brunswick, Manon Ouellette, dit être désolée.

Mon coeur s’est brisé, tellement. Ça me fait beaucoup de la peine parce qu’au sujet d’être un entraîneur moi-même et de travailler avec d’autres entraîneurs, je pense que quand on entend ça, notre but, certainement, c’est de protéger les athlètes, protéger non seulement les athlètes, mais notre milieu sportif, surtout qu’on est dans un secteur très vulnérable, explique Manon Ouellette.

L’Association canadienne des entraîneurs, ajoute-t-elle, recommande plusieurs moyens pour protéger les athlètes et les entraîneurs (Nouvelle fenêtre), dont les suivants :

  • Les entraîneurs ne devaient jamais être seuls avec un participant et toutes les interactions devraient avoir lieu dans un milieu ouvert et observable;
  • Une vérification des antécédents devrait confirmer que les entraîneurs sont à la hauteur des exigences pour diriger des athlètes;
  • Les entraîneurs devraient être formés en matière d’éthique.

Avec les renseignements de Shane Magee, de CBC, et de François Le Blanc, de Radio-Canada

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.