•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des amendes de 1000 à 6000 $ pour les récalcitrants des zones rouges

Christian Dubé parle en conférence de presse.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé l'adoption d'un décret pour mettre à l'amende les personnes qui fréquentent des lieux dont les activités devraient être suspendues, comme les gyms, en vertu des mesures sanitaires mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19.

Le ministre a annoncé sur Twitter que le décret stipule que dès aujourd'hui, des personnes en zone rouge qui se trouvent dans des gyms, des salles à manger de restaurants, des bars ou des cinémas, c'est-à-dire des activités qui sont déjà interdites, s'exposent à des amendes.

Celles-ci vont de 1000 à 6000 $, tout dépendant s'il s'agit d'une récidive.

L'adoption de ce décret fait suite à une sortie de propriétaires de salles d'entraînement plus tôt cette semaine.

Quelque 260 d'entre eux se sont rassemblés en coalition, indiquant avoir l'intention de rouvrir leurs portes le 29 octobre et d'accueillir des clients, malgré la prolongation de l'état d'alerte maximale, qui devait initialement se terminer le 28 octobre.

Ces derniers ont toutefois indiqué mercredi qu'ils se conformeraient aux règles sanitaires, invitant tout de même leurs clients à venir manifester devant leur centre d’activité physique préféré au nom de la santé.

L'ensemble de Lanaudière passe au rouge

Plus tôt mercredi, Christian Dubé a annoncé que les MRC de Montcalm et de la Matawinie, dans Lanaudière, passaient en état d’alerte maximale.

Les MRC de Joliette, de l'Assomption, D'Autray et des Moulins étaient déjà rouges depuis plusieurs semaines, ce qui signifie que l’ensemble de la région se retrouve désormais en zone rouge.

La fermeture des bars, des restaurants, des salles de spectacle, des gyms et des cinémas, pour ne nommer que ceux-ci, prendra effet à compter de minuit dans la nuit de vendredi à samedi.

Près de 1000 nouveaux cas

Québec a fait état mercredi de 929 nouveaux cas de COVID-19 et ajoute à son bilan 17 décès de plus liés à la maladie, des chiffres similaires à ceux dévoilés mardi, alors que 963 nouveaux cas et 19 décès étaient comptabilisés.

Des nouveaux décès, 4 sont survenus dans les dernières 24 heures, et 13 entre le 21 et le 26 octobre. Quant au nombre d’hospitalisations, il a diminué de 1 par rapport à la veille et de 25 par rapport à dimanche. C'est donc 526 personnes qui sont hospitalisées, dont 89 se retrouvent aux soins intensifs, une baisse de 2.

Au total, 102 814 personnes ont été contaminées par le coronavirus au Québec depuis le début de la pandémie et 6189 en sont mortes.

Les tests de dépistage sont cependant en baisse depuis le début de la semaine dernière. Alors qu’ils tournaient auparavant autour de 30 000, ils ont été de 20 667 lundi.

La capacité du réseau de la santé à obtenir des résultats rapides devrait par ailleurs s’accentuer dans les prochains jours, puisque 30 000 des 62 900 tests Abbott ID Now qui doivent être livrés au Québec par le gouvernement fédéral le seront en fin de journée jeudi.

Les tests ID NOW ne remplacent pas l'écouvillon de prélèvement nasal, mais permettraient une analyse sur place en moins de 13 minutes. De plus, l'appareil d'analyse portatif pèse moins de trois kilogrammes et peut être transporté facilement presque n'importe où.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !