•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une victime du chef de la secte NXIVM soulagée de sa condamnation à 120 ans de prison

Sarah Edmondson.

Sarah Edmondson est parmi les rares plaignants nommés dans la poursuite.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une des femmes qui ont accusé le chef de la secte NXIVM (que l'on prononce Nexium), Keith Raniere, est satisfaite de la peine de 120 ans de prison prononcée mardi.

Je sens que je peux maintenant vivre ma vie et être en sécurité, dit Sarah Edmondson.

La Vancouvéroise a fait entendre l'enregistrement de sa déclaration devant le tribunal fédéral de New York, aux États-Unis, avant que le juge Nicholas Garaufis ne condamne Keith Raniere à une peine de prison à perpétuité.

Vous n'êtes pas mon gourou ou mon leader. Vous êtes un parasite, un escroc et un menteur, a-t-elle dit. Elle espère que ces mots l'ont touché.

Sarah Edmondson et son mari sont parmi les rares plaignants nommés dans la poursuite qui comptaient 80 demandeurs anonymes, dont 28 Canadiennes et 13 Canadiens.

Croquis illustrant un homme les yeux fermés assis et entouré par deux avocats.

Keith Raniere, entouré par ses avocats, est représenté dans ce croquis durant son procès criminel le 18 juin 2019 aux États-Unis.

Photo : The Associated Press / Elizabeth Williams

Un sociopathe narcissique

Keith Raniere était poursuivi pour trafic sexuel, extorsion, association de malfaiteurs, menaces, ainsi que corruption de mineur.

Ces pratiques étaient dissimulées derrière une organisation baptisée NXIVM, fondée en 2003 dans l'État de New York.

Dès les débuts, l'homme aujourd'hui âgé de 60 ans, a maintenu un cercle de 15 à 20 femmes sous sa domination, avec lesquelles il avait des relations sexuelles à son gré. L'une d'entre elles était âgée de 15 ans seulement.

Keith est un sociopathe narcissique. Il ne peut assumer la responsabilité de quoi que ce soit, croit Sarah Edmondson.

Keith Ranière fondateur du groupe NXIVM, dont le procès débute à la cour fédérale de Brooklyn.

La défense de Keith Raniere avait suggéré une peine de 15 ans d'emprisonnement.

Photo : Cathy Pinsky/Pinsky Studios

Passer à autre chose

Elle peut maintenant tourner la page et se concentrer sur ses enfants et sa carrière d'actrice.

Mme Edmondson dit qu'elle est satisfaite de la condamnation, mais que la peine d'emprisonnement ne peut combler un vide en elle.

Je suis très triste qu’un aussi beau groupe de personnes ait été détruit parce que [Keith Raniere] lui a menti, dit Sarah Edmondson.

J'espère que tout le monde pourra guérir et poursuivre sa vie.

Avec les informations d'Andrea Ross et de l'Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !