•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles mesures d’aide pour les entreprises de Sherbrooke

Le centre-ville de Sherbrooke.

Le centre-ville de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Dominique Bertrand

Radio-Canada

Commerce Sherbrooke et Pro-Gestion Estrie déploient deux nouveaux programmes d’aide aux entreprises de Sherbrooke qui font face à des difficultés en raison de la pandémie de COVID-19.

La première mesure est un service d’accompagnement pour les entreprises qui souhaitent effectuer une transition numérique. Le service est intitulé La Boussole numérique.

C’est pour aider les entreprises à optimiser l'utilisation du web, a expliqué le directeur général de Commerce Sherbrooke, Charles-Olivier Mercier, en entrevue à l’émission Par ici l’info. Ce n’est pas facile de s’y repérer et de faire les bons choix.

Vendre en ligne, c’est souvent comme ouvrir une nouvelle boutique.

Charles-Olivier Mercier, directeur général de Commerce Sherbrooke.

Ce service qui sera offert gratuitement aux entrepreneurs est rendu possible grâce à un investissement de 100 000 $ de la Ville de Sherbrooke. Une trentaine d’entreprises pourraient en bénéficier.

Financer les nouveaux projets

Les entrepreneurs qui souhaitent développer de nouveaux projets peuvent aussi obtenir une aide financière par l’entremise du Fonds Pionniers. C’est pour permettre à ces entreprises de venir plus résiliente face à la crise actuelle, a souligné Charles-Olivier Mercier.

L’aide financière permettra de couvrir la moitié des dépenses engendrées, jusqu’à concurrence de 5 000 $. Ce fonds est rendu possible grâce à un investissement de 100 000 $ par la Ville.

Charles-Olivier Mercier souligne que les démarches nécessaires pour déposer sa candidature ne nécessiteront pas de nombreuses heures de travail. Pour être très honnête, ce ne sera pas difficile pour les entrepreneurs de remplir le formulaire. Faut faciliter le travail des entrepreneurs qui sont submergés et ont besoin d’accompagnement rapide, a-t-il expliqué.

Il n’y a pas de mesure plus forte que de prendre notre pouvoir d’achat et d’aller l’investir le plus possible.

Charles-Olivier Mercier, directeur général de Commerce Sherbrooke.

M. Mercier estime que l’achat local, c’est ce qui permet d’aider le plus durablement les commerçants de la région. Il invite les citoyens à continuer d'appuyer leurs commerces plutôt que de commander des produits fabriqués à l’étranger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !