•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La commission d'enquête sur les foyers pour aînés accorde l'anonymat aux travailleurs

La main d'une jeune personne sur la main d'une personne âgée appuyée sur une canne.

La commission d'enquête a appelé le gouvernement Ford à s'attaquer à la pénurie de personnel dans les foyers.

Photo : Carmona Guerrero

Radio-Canada

Le personnel infirmier et les préposés peuvent désormais bénéficier de l'anonymat lorsqu'ils témoignent devant la commission examinant la réponse de l'Ontario à la COVID-19 dans les centres de soins de longue durée.

La ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a déclaré que le gouvernement avait modifié le mandat de l'enquête indépendante pour s'assurer que les travailleurs ne craignent pas les représailles de leurs employeurs.

Il faut écouter ce que les préposés aux bénéficiaires, les infirmières et les autres employés des foyers ont à dire, affirme la ministre Fullerton. Il est très important qu'ils puissent témoigner dans la confiance.

Des élus de l'opposition ont qualifié cette décision de pas dans la bonne direction, affirmant que la protection des dénonciateurs devrait être renforcée dans tout le secteur.

J'espère que ça aidera le personnel des centres de soins de longue durée à raconter en toute franchise ce à quoi ils font face, sans peur de représailles, dit la chef du NPD, Andrea Horwath.

Depuis le début de la pandémie, près de 2000 résidents des centres de soins de longue durée en Ontario sont morts après avoir contracté le coronavirus.

À l'heure actuelle, 88 foyers pour aînés font face à une éclosion, selon la santé publique.

Pénurie de personnel

Dans ses recommandations provisoires dévoilées à la fin de la semaine dernière, la commission a affirmé que la province devait remédier aux pénuries de personnel critiques dans les foyers pour personnes âgées, alors que la deuxième vague de la pandémie s'intensifie.

Selon les témoignages de hauts fonctionnaires provinciaux à la commission, le gouvernement Ford a été mis au courant au début de l'été d'un manque de 6000 préposés en soins de longue durée et communautaires, mais n'a pas réussi depuis à combler la grande majorité de ces postes.

La commission provinciale doit déposer son rapport final d'ici le 30 avril 2021.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !