•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cogeco annonce des revenus trimestriels de 605,2 millions de dollars

L’entreprise québécoise a rejeté deux offres d’achat non sollicitées d’Altice USA et de Rogers.

Le siège social de Cogeco à Trois-Rivières

Pour son exercice de 2020, les revenus de Cogeco Communications se sont établis à 2,48 G$, en hausse de 1,4 %.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Cogeco Communications vient de connaître un autre trimestre profitable. L'entreprise, qui a refusé deux offres d'achat non sollicitées, annonce des revenus de 605,2 millions de dollars au quatrième trimestre de 2020 et une hausse de son bénéfice de 6,9 %.

Les résultats en matière de revenus montrent une croissance de 3,7 % principalement en raison d'une augmentation de la clientèle de ses services Internet aux États-Unis conjuguée à une hausse tarifaire au Canada et aux États-Unis.

Par ailleurs, le bénéfice s'élève à 96,1 millions de dollars, dont 90,8 millions ou 1,90 $ par action pour l'exercice financier ayant pris fin le 31 août.

Du même coup, Cogeco Communications a publié son bilan pour 2020. En fin de compte, les revenus se sont élevés à tout près de 2,48 milliards de dollars, en hausse de 1,4 %. Le bénéfice par action diluée a atteint 7,98 $, ce qui représente une hausse de 9 %.

L'entreprise québécoise a repoussé à deux reprises une offre hostile déposée par Altice USA et Rogers, qui souhaitent se partager ses activités canadiennes et américaines.

Cogeco possède notamment des stations radiophoniques au Québec, alors que sa principale filiale, Cogeco Communications, est présente dans les secteurs de la câblodistribution, de la téléphonie et des services Internet.

Les analystes sondés par la firme de données financières Refinitiv s'attendaient à ce que Cogeco Communications génère un profit par action ajusté de 1,79 $ sur des revenus de 602 millions de dollars.

Deux offres d'achat rejetées

Altice USA et Rogers avaient dévoilé leur proposition au début de septembre avant de revenir à la charge le 18 octobre dernier en bonifiant de 800 millions de dollars leur offre non sollicitée, à 11,1 milliards en espèces. Un ultimatum avait été fixé au 18 novembre.

Gestion Audem, la société de la famille Audet, qui contrôle l'entreprise québécoise grâce à ses actions à droit de vote multiple, avait rapidement indiqué qu'elle n'était pas prête à vendre ses actions.

L'accord de cette dernière est nécessaire pour qu'une transaction se réalise. En vertu des actions à droit de vote multiple, Gestion Audem contrôle 69 % des votes à Cogeco et 82,9 % du côté de Cogeco Communications, même si elle ne détient qu'une minorité des titres en circulation.

La semaine dernière, Cogeco Communications avait annoncé l'acquisition de DERYtelecom, qui se présente comme le troisième câblodistributeur en importance au Québec, pour 405 millions de dollars.

Performance satisfaisante

Par voie de communiqué, le président et chef de la direction de Cogeco Communications, Phillippe Jetté, s'est dit très heureux de cette performance opérationnelle et financière en pleine pandémie de la COVID-19.

L'entreprise a également publié ses projections pour l'exercice financier de 2021. Cogeco Communications prévoit une croissance inférieure à 5 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !