•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreux postes bilingues toujours vacants à l'Office régional de la santé de Winnipeg

Une vue extérieure de l'Hôpital général Victoria

L'Hôpital général Victoria offre des services en français dans le sud-ouest de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Près de la moitié des postes désignés bilingues au sein de l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) n’étaient pas complètement pourvus ou restaient vacants à la fin du mois de mars, alors que la pandémie de COVID-19 n’en était qu’à ses débuts, selon le dernier rapport annuel de l’organisme.

Sur les 1021 emplois désignés bilingues, environ 503 emplois équivalent temps plein étaient insuffisamment pourvus ou encore vacants au 31 mars 2020, selon le rapport 2019-2020 de l’organisme publié le 30 septembre et présenté mardi lors de son assemblée générale annuelle.

C’est plus qu’en 2018-2019 : selon le rapport annuel de l’an dernier, sur les 1031 postes désignés bilingues, environ 474 emplois équivalent temps plein n’étaient pas suffisamment pourvus.

Ça, c’est toujours un nombre qui nous a inquiétés parce que c’est presque la moitié des postes qui ne sont pas pourvus, analyse Annie Bédard, directrice générale de Santé en français, organisme communautaire qui milite en faveur des services en français dans le domaine de la santé.

Mais je ne crois pas que la COVID-19 va faire en sorte que ces nombres [empirent], ajoute-t-elle.

Si les nombres diminuent, je pense que ce sera dû à une pénurie de professionnels de la santé à travers la province. C’est un enjeu qui est là depuis un certain temps et qui a débuté avant la COVID-19, constate aussi Annie Bédard.

Capacité bilingue de l’ORSW en hausse

Par contre, plus de la moitié des besoins de recrutements pour des postes désignés bilingues ont été comblés. Seuls 29 postes n’ont pas été suffisamment pourvus ou étaient vacants au 31 mars.

La capacité bilingue globale de l’ORSW a, elle, augmenté. Elle atteint 1200 personnes, soit près de 84 postes supplémentaires par rapport à 2018-2019.

La capacité bilingue de l'organisme?

C'est le nombre de postes désignés bilingues ainsi que les autres employés identifiés comme étant bilingues mais qui n'occupent pas des postes désignés bilingues.

La formation linguistique des employés semble aussi être en hausse, selon le rapport.

Pendant l’année financière 2019-20, 119 employés ont suivi des cours de français le soir, neuf employés ont participé à des programmes de tutorat en langue française, 110 employés ont pris part à des ateliers de jour des SLF, environ 620 employés ont participé à des séances d’orientation sur les services en français et l’offre active et 1043 employés ont complété le module de formation sur l’offre active et les services en français, sur la plateforme d’apprentissage en ligne, détaille le rapport.

La formation en ligne sur l’offre active a été lancée en juillet 2019.

Pour Annie Bédard, c’est une bonne initiative parce l’ORSW est une grosse boîte et, malheureusement, il y a beaucoup d’employés qui ne savent pas que l’ORSW a un mandat et des obligations linguistiques.

Entente probable entre l’Hôpital général Victoria et le Centre de santé Saint-Boniface

En début d’année, les médecins de famille bilingues du Centre de santé Saint-Boniface ont repris leurs activités auprès des patients hospitalisés en soins subaigus à l’Hôpital général Victoria.

C’est un accomplissement très important, s’enthousiasme Annie Bédard. Elle note aussi l’engagement de la haute direction de l’Hôpital Victoria à faire des améliorations.

Celles-ci pourraient passer par une plus grande collaboration. Le rapport indique en effet qu’une entente probable de service pourrait être conclue entre l’Hôpital général Victoria et le Centre de santé Saint-Boniface pour 2020-2021. Cette entente permettrait ainsi d’augmenter la continuité des soins en français.

En moyenne, l’unité désignée de l’hôpital, qui se trouve proche de l’Université du Manitoba, compte quatre patients identifiés comme étant francophones.

Une offre active est aussi en place au poste de triage de soins d’urgence mineure de l’hôpital pour identifier plus facilement les patients francophones.

L’établissement a également identifié trois médecins en mesure de travailler dans les deux langues, qui sont prêts à répondre aux besoins des patients francophones, ce qui permet, en association avec les médecins du Centre de santé Saint-Boniface, d’accroître les services bilingues dans Winnipeg-Sud, note le rapport.

En bref :

  • Un système de traduction systématique de l’ensemble du contenu du nouveau site Web de l’ORSW a été mis en place. Le nouveau site Web a été lancé en mars 2020 et la plupart du contenu est dans les deux langues officielles.
  • Le formulaire hospitalier d’évaluation de services sociaux pour les soins de longue durée comprend maintenant des questions concernant la langue dans laquelle les patients souhaitent recevoir des services.
  • Au cours de l’année financière 2019-20, 194 823 mots ont été traduits, ce qui représente 303 documents.
  • Un document de sensibilisation publique intitulé Les soins voulus – Comment accéder aux services de santé en français à Winnipeg a été mis au point. Il n’a cependant pas encore été distribué au public, aux intervenants et aux fournisseurs de services.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !