•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des contraventions pour non-respect des règles sanitaires dans le Restigouche

Un agent du ministère de la Sécurité publique et une policière marchent dans un stationnement.

Un agent du ministère de la Sécurité publique et une policière font une tournée des commerces du Restigouche afin de s'assurer du respect des règles sanitaires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des agents chargés de faire respecter les règles sanitaires sont présents dans le Restigouche et ont donné 17 contraventions ces derniers jours. Cependant, leur opération s’apparente davantage un exercice de sensibilisation que de répression, puisque que le message semble déjà avoir été bien compris par l'écrasante majorité des citoyens.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Depuis vendredi, une trentaine d'agents sont déployés dans la grande région de Campbellton, aux prises avec une importante éclosion de la COVID-19. Les agents font par exemple des visites dans des commerces pour s’assurer que les règles sanitaires sont respectées.

C'est vraiment un travail d'équipe. On se promène dans les communautés de la zone orange. On peut être en partenariat avec nos collègues de la GRC et Travail sécuritaire NB. On marche dans les rues, on va dans les commerces , explique Marie-Pier Picard, une inspectrice pour le ministère de la Sécurité publique.

Un véhicule de la Sécurité publique au centre-ville de Campbellton

Un véhicule de la Sécurité publique au centre-ville de Campbellton

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Le porte du masque, la distanciation physique et le respect de la bulle familiale sont les principales règles qu'ils doivent surveiller.

Cette présence accrue a permis de sensibiliser la population et de constater que la grande majorité des gens respectent ces règles.

Une grande partie de notre travail dans le fond c'est d'éduquer les gens sur les exigences et cela semble fonctionner. Je dirais que les agents ont vu un taux de conformité de 95 %.

Marie-Pier Picard, inspectrice du ministère de la Sécurité publique.

Ils nous ont accueillis, on a eu de bonnes conversations. On trouve que la sensibilisation avec le public et les citoyens de la zone 5 s'est très bien déroulée , ajoute un porte-parole de la GRC, le gendarme Hans Ouellette.

Des contraventions pour refus de porter le masque

Malgré ces résultats encourageants, 17 contraventions de 240 $ chacune ont été remises à des personnes qui n'acceptaient pas de porter un masque.

C'est toujours de dernier recours. C'est quand c'est vraiment des gens qui ne semblent pas vouloir comprendre l'importance de la pandémie là , précise Marie-Pier Picard.

L'opération de sensibilisation se poursuivra pendant encore quelques jours dans toute la région.

Avec des informations de Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !