•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des films d’animation à voir gratuitement

Quatre dessins de l'artiste.

Des œuvres de Theodore Ushev réalisées pour le court métrage «Physique de la tristesse»

Photo : Stephan Ballard

Radio-Canada

Pour souligner la 14e Journée mondiale du cinéma d’animation, l’Office national du film (ONF) offre une douzaine de films en visionnement. On pourra notamment voir Physique de la tristesse, qui a remporté l’Iris du meilleur court métrage d’animation au Gala Québec Cinéma le 10 juin dernier.

Ces courts métrages pourront être vus gratuitement sur le site de l’ONF à partir du 28 octobre. La sélection 2020 met les femmes à l’honneur, que ce soit avec des réalisatrices ou des personnages féminins forts.

C’est en 2002 que l’Association internationale du film d’animation (ASIFA) a lancé la Journée mondiale du cinéma d’animation pour commémorer la première projection publique du Théâtre optique d’Émile Reynaud à Paris, au musée Grévin, le 28 octobre 1892. Cette célébration a lieu dans plus de 40 pays.

Des courts métrages à voir


Physique de la tristesse (Nouvelle fenêtre)

Ce film, réalisé par le cinéaste d’origine bulgare Theodore Ushev et narré par Xavier Dolan, a décroché plusieurs prix cette année. Il est le premier à avoir été réalisé grâce à la technique de l’encaustique, qui est une vieille technique de peinture à la cire.


Vaysha l’aveugle (Nouvelle fenêtre)

Cet autre film de Theodore Ushev est narré par Caroline Dhavernas. Il a été nommé aux Oscars en 2017.


Vieux chien (Nouvelle fenêtre)

Réalisé par Ann Marie Fleming, ce film est une ode au vieillissement. Il raconte l’histoire d’un vieux carlin nommé Henri qui, après avoir perdu sa copine Lucie, s’en remet à son maître pour obtenir de l’aide au quotidien.  


Le cortège (Nouvelle fenêtre)

Réalisé par Pascal Blanchet et Rodolphe Saint-Gelais, ce film est narré par Marie-Thérèse Fortin et la musique est signée par Pierre Lapointe et Philippe Brault.


Oncle Thomas : la comptabilité des jours (Nouvelle fenêtre)

Ce film, réalisé par la cinéaste portugaise Regina Pessoa, a remporté le Prix du jury pour un court métrage et le Prix de la meilleure musique originale dans la catégorie Courts métrages au Festival d’Annecy 2019.


Sans objets (Nouvelle fenêtre)

Le film de Moïa Jobin-Paréa combine des méthodes artisanales à des technologies numériques et analogiques. La photographie y devient gravure et le son, mouvement.


Étreintes (Nouvelle fenêtre)

Ce film de la jeune cinéaste française Justine Vuylsteker suit une femme qui laisse son regard se perdre dans les nuages noirs qui obscurcissent l’horizon. Elle aime deux hommes : celui qui partage son présent et celui qui a marqué son passé.


La femme canon (Nouvelle fenêtre)

Albertine Zullo et David Toutevoix ont réalisé ce court métrage sur Madeleine et son mari, qui présentent un spectaculaire numéro itinérant de femme canon. Mais à la maison, chaque jour se ressemble.

Une animation image par image au ton doux-amer sur l’amour et l’épreuve du temps.


Une tête disparaît (Nouvelle fenêtre)

Ce court métrage d'animation du cinéaste français Franck Dion suit Jacqueline, une vieille dame qui n’a plus toute sa tête, mais qui, comme tous les étés, est bien décidée à prendre le train pour aller voir la mer.


On peut aussi voir plusieurs courts métrages d’animation dans la section réservée sur ICI Tou.tv. (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !