•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caledonia : une vidéo partagée sur Twitter par la PPO sème la polémique

Des banderoles de manifestants

Des membres des Six Nations de la rivière Grand ont dressé une barricade pour bloquer un projet de construction résidentielle sur des terres qu'ils considèrent comme les leurs, près de Caledonia, en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Dan Taekema/CBC News

Radio-Canada

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, dimanche, par le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario suscite de vives réactions de la part des policiers et des manifestants des Six Nations qui bloquent un lotissement à Caledonia, en Ontario.

La vidéo, qui dure un peu plus d'une minute, montre un jeune homme muni d’un bâton de crosse s'approchant d'un véhicule de la PPO en déclarant qu'il était l'heure de partir.

On peut y voir un policier assis dans le siège du conducteur du véhicule de la PPO, quand l'homme frappe la voiture de police à plusieurs reprises avec le bâton. Quelques moments plus tard, un deuxième individu lance une pierre qui fracasse le pare-brise du véhicule de police, puis un troisième individu lance une petite branche qui s’abat sur le véhicule. L'agent ne quitte pas le véhicule pendant la durée de la vidéo d'une minute.

Photo d'un homme au podium portant un uniforme bleu de policier avec des médailles

Le commissaire de la PPO, Thomas Carrique.

Photo : Radio-Canada

C’est le commissaire de la PPO, Thomas Carrique, qui a publié la vidéo dans un gazouillis qui a été commenté et partagé des milliers de fois.

Dans la légende de la vidéo, il déclare que les manifestants avaient faussement accusé la Police provinciale de l’Ontario d'avoir aggravé la situation à MacKenzie Meadows, où des manifestants occupent un camp qu'ils appellent 1492 Land Back Lane.

Une personne charge la pelle d'un tracteur avec des pneus.

Les manifestants ont commencé le 5 août à bloquer des routes près de Caledonia, en Ontario.

Photo : CBC/Dan Taekema

Depuis une centaine de jours, des membres des Six Nations de la rivière Grand ont dressé une barricade pour bloquer un projet de construction résidentielle sur ce qu'ils qualifient de terres ancestrales.

Mardi matin, le député fédéral du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Hamilton Centre, Matthew Green, a déclaré qu’il versait un don de 1492 $ au fonds d'aide juridique des Autochtones qui occupent un chantier domiciliaire à Caledonia.

La PPO nie avoir attisé les tensions

Je suis extrêmement fier de la réponse professionnelle et mesurée de mes policiers pour maintenir la paix et préserver la vie même lorsqu’ils sont attaqués, a-t-il écrit, sans fournir plus de contexte sur l'endroit ou le moment où la vidéo a été enregistrée.

Ces détails sont importants, selon Skyler Williams, un porte-parole du groupe qui occupe 1492 Land Back Lane.

Un homme avec une casquette noire

Le représentant des protestataires, Skyler Williams.

Photo : Radio-Canada

Ce dernier qualifie la décision du commissaire de la PPO de publier une vidéo d'une minute hors de son contexte de méprisable.

C'était juste après que des balles en caoutchouc ont été tirées sur des gens, et qu’un gars a reçu une décharge de pistolet Taser, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en début de semaine.

Ce sont les tactiques que nous avons l'habitude de voir non seulement de la Police provinciale de l'Ontario, mais de la police en général à travers le comté lorsqu'il s'agit de traiter avec des personnes de couleur. C'est pourquoi [...] des impasses avec des Autochtones se produisent partout au pays, affirme M. Williams.

Quelques heures avant que la vidéo ne soit tournée, un juge a accordé une injonction permanente contre les manifestants et une escarmouche avec la police avait eu lieu.

Des policiers sur une route achalandée avec beaucoup de voitures.

Une confrontation a eu lieu jeudi entre les protestataires et la Police provinciale de l'Ontario (PPO), après la décision d'un juge d'accorder une injonction permanente au promoteur immobilier.

Photo :  CBC / Andrew Collins

Selon M. Williams, la vidéo a aussi été tournée quelques instants après l'arrivée de la police provinciale dans un camp situé dans le secteur d'Argyle Street South, dans une zone qui n’était pas couverte par l'injonction, où se trouvaient, entre autres, des personnes âgées.

Toujours selon le porte-parole, des agents auraient alors tiré une balle en caoutchouc. Skyler Williams affirme que les trois individus qui apparaissent dans la vidéo étaient bouleversés et tentaient de dire aux agents qu’ils n’étaient pas autorisés à tirer sur leurs aînés, a-t-il ajouté, en précisant que personne à part la police ne savait qu'il s’agissait de balles en caoutchouc.

Pour sa part, le porte-parole de la Police provinciale du comté de Haldimand, le constable Rod LeClair, a déclaré que la vidéo avait été enregistrée le 22 octobre et que des voitures de police étaient stationnées dans la rue pour maintenir la paix dans la ville.

Il affirme qu'il n'a pas d'autres images de la confrontation.

Le porte-parole de la PPO a aussi confirmé qu’une balle en caoutchouc a été tirée, et qu’un pistolet Taser a été utilisé pour prendre le contrôle des suspects de cette agression.

Le premier ministre ontarien s’en prend aux manifestants

Doug Ford en point de presse.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le premier ministre Doug Ford s’est prononcé au sujet de la vidéo, lundi, affirmant que ce qu'elle montrait était dégoûtant et malheureux.

N'attaquez pas nos policiers, ils sont là pour vous aider, pour vous soutenir, pour maintenir la loi et l'ordre, a-t-il supplié.

Imaginez juste que si nous n'avions pas de police, ça serait l'anarchie.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Dans une mise à jour partagée sur Twitter, lundi après-midi, la PPO a déclaré que lorsque ses agents ont tenté de procéder à des arrestations en lien avec l’incident filmé, ils étaient confrontés à un grand groupe d’individus qui leur ont lancé des pierres et des morceaux de bois.

Une des personnes visibles dans la vidéo a été identifiée et devra répondre à des accusations.

À ce jour, 33 personnes ont été arrêtées en lien avec le camp 1492 Land Back Lane, dont cinq qui ont été arrêtées à plus d’une reprise, selon Rod LeClair de la PPO.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !