•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les barrages routiers préventifs font une différence sur la Côte-Nord

Un policier questionne un automobiliste.

Un point de contrôle policier érigé au printemps dernier à Tadoussac (archives)

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Les barrages érigés pour sensibiliser les Québécois originaires de régions plus chaudes aux risques de propager la COVID-19 sur la Côte-Nord semblent fonctionner aux dires de la santé publique régionale qui affirme que de nombreux voyageurs y ont rebroussé chemin.

Selon la santé publique de la Côte-Nord, plus de 15 % des voyageurs qui se sont présentés aux barrages routiers préventifs lors de la longue fin de semaine de l'Action de grâce ont finalement décidé de ne pas entrer sur le territoire.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord confirme que trois barrages routiers sont toujours en place à la traverse de Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine, à la traverse de Matane–Baie-Comeau–Godbout et près du village de Sacré-Cœur, sur la route 172.

Les voyageurs sont sensibilisés au fait qu'il est déconseillé de se promener entre les régions du Québec, surtout en provenance de zones orange ou rouges.

En conférence de presse mardi après-midi, le président-directeur général par intérim du CISSS, Claude Lévesque, a affirmé que les barrages ont eu un effet positif au cours des dernières semaines.

On voit [qu'après] le long week-end, les cas que nous avons présentement, ce sont des cas qui n'ont pas de lien direct [...] avec les zones rouges.

Claude Lévesque, directeur général du CISSS de la Côte-Nord

Les consignes ont été données en disant : "Vous allez dans vos familles, d'accord, mais en même temps, vous devez respecter l'isolement vu que vous arrivez d'une zone rouge". Ça a eu l'effet escompté, estime-t-il au sujet de l'effet des barrages sur la propagation de la COVID-19 dans la région.

Avec des informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !