•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Yukonnais s'ajustent à la première tempête hivernale

Un arbre appuyé sur une ligne de transmission.

Plus d'une centaine d'arbres sont tombés sur les lignes de transmission électrique dans le sud du Yukon lundi, ce qui a causé de multiples pannes d'électricité.

Photo : Énergie Yukon

Radio-Canada

Des centaines de Yukonnais ont été touchés par des pannes d’électricité lundi et près de 200 abonnés sont toujours privés d'électricité, après la première tempête hivernale de l'année dans le territoire. Les précipitations ont toutefois été moins importantes que prévu par les météorologues.

Si la région de Whitehorse a été relativement épargnée par les précipitations, les vents violents ont causé la chute d'une centaine d'arbres le long de la route Klondike Nord, selon le distributeur d’électricité Atco Electric Yukon.

Un abri de voiture en plastique renversé dans une entrée de maison.

Les vents forts lundi ont causé quelques problèmes pour certains résidents et de nombreuses pannes d'électricité.

Photo : Sue Richards

En tout, l’entreprise a dénombré 26 pannes d’électricité mardi matin, dont la plupart ont vite été réparées. Du côté du producteur Énergie Yukon, c'est une génératrice mobile qui a d'abord permis de rétablir le service pour une trentaine d’abonnés au nord de la capitale.

Les équipes ont dû toutefois survoler les lignes de transmission entre Whitehorse et Faro mardi pour trouver les endroits précis où se trouvent les bris. Atco espère pouvoir rétablir le courant d’ici l’après-midi.

Première tempête plus calme que prévu

Si ce front météorologique a causé un assez grand nombre d’interruptions, cela aurait dû être bien pire. Samedi, Environnement Canada avait publié un avertissement de tempête hivernale avec des précipitations abondantes qui ne se sont pas produites, du moins, dans le sud du territoire.

Un arbre renversé sur une clôture de métal.

Les vents ont atteint des pointes de 70 km/h à Whitehorse lundi et renversé des arbres sur leur passage.

Photo : Lou Samson-Noormohamed

Le météorologue Mike Gismondi explique que la cause de cette tempête est un système assez important en provenance du golfe de l’Alaska. Les précipitations de neige ont été plus volumineuses dans le nord du territoire. Dawson et Mayo ont reçu entre 15 et 20 cm de neige.

Nous ne nous attendons pas à beaucoup de précipitations à venir, et les vents devraient retomber [...] Le blizzard sur la route Dempster était assez important avec des pointes de vents de 115 km/h, ce qui en a occasionné la fermeture.

Mike Gismondi, météorologue, Environnement Canada

Le météorologue explique que les vents étaient assez forts pour pousser le système au-delà de la chaîne de montagnes St Elias et adoucir les températures dans l'après-midi.

Les automobilistes avertis

Les conditions de la route ont été difficiles dans plusieurs secteurs lundi matin avec, entre autres, de la glace noire dans la région de Whitehorse.

Mardi, les conditions routières annoncées par le gouvernement du Yukon mentionnaient surtout des routes couvertes de neige et de glace par endroits sur l’ensemble du territoire, avec quelques secteurs couverts de glace noire le long de la route de l’Alaska, près de la frontière sud.

Le porte-parole du ministère de la Voirie et des Travaux publics, Oshea Jephson, a rappelé aux automobilistes qu'il était nécessaire d’ajuster leur conduite aux conditions hivernales.

Les conditions changent vite l’hiver, qui est déjà arrivé. On demande à toutes les personnes qui utilisent la route, les cyclistes, les piétons, les gens dans les véhicules, de vraiment faire attention, de regarder les conditions de la route et de ralentir si c’est glissant, a-t-il dit. C’est la responsabilité de tous.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !