•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque obligatoire est « raisonnable », selon la Commission des droits de la personne

Des personnes portant des masques marchent dans la rue.

Depuis le 8 octobre, le port du masque est obligatoire dans les espaces publics du Nouveau-Brunswick.

Photo : iStock

Radio-Canada

La présidente de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, Claire Roussel-Sullivan, a qualifié de « raisonnable et équilibrée » la mesure obligeant le port du masque dans les espaces publics au Nouveau-Brunswick depuis le 8 octobre.

La province enregistrait au début octobre une recrudescence de cas positifs de COVID-19 sur son territoire. Le gouvernement Higgs a alors mis à jour sa Loi sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation de la COVID-19.

La Commission a reçu de nombreuses demandes de renseignements concernant le port du masque depuis la mise en place de cette mesure.

Selon Claire Roussel-Sullivan, cette mesure est appropriée, compte tenu de l’objectif et de l’urgence en matière de santé publique.

Elle souligne être heureuse que l’arrêté obligatoire comprenne un accommodement pour les gens qui ne peuvent pas porter le masque en raison de leur âge, ou encore de leur incapacité mentale ou physique.

Ces personnes sont encouragées à communiquer avec les fournisseurs de services, les employeurs et les propriétaires pour trouver des solutions de rechange. Elles sont également invitées à trouver des accommodements raisonnables, tout en respectant la distanciation physique, le lavage des mains et en évitant, autant que possible, les endroits achalandés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !